mardi 5 décembre 2017

Le ghosting amoureux: arme de destruction des cœurs...


Je voulais vous parler de ce phénomène qui est de plus en plus répandu et qui  s'appelle le "Ghosting". Pour les anglophones, il n'y aura aucune difficulté à comprendre ce dont il s'agit...
Pour les autres, cela vient du terme anglais ghost qui signifie fantôme.

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai la vague impression que ce billet du coup parlera à tout le monde. 
Que ce soit aux victimes du ghosting ou bien à celles et ceux qui ont déjà pratiqué cela envers quelqu'un mais aussi aux ami(e)s de celles et ceux qui ont eu à le subir. 

Le Ghosting consiste à faire le mort, à disparaître, à faire le fantôme pour échapper à une relation. J'imagine qu'il peut y avoir de nombreuses situations pour lesquelles certains ont envie de cesser une relation. En revanche ce que je comprends moins c'est la méthode utilisée qui s'apparente à faire vivre à l'autre l'expérience d'un deuil aussi brutal.

Pour l'avoir vécu moi même, je peux affirmer qu'il s'agit de quelque chose d'extrêmement douloureux. C'est bien plus dur encore que de recevoir une déclaration de rupture saine et franche. Une rupture qui explique en quoi ça n'a pas marché et qui donne des réponses au lieu de créer des interrogations incessantes. 



Je pense que la facilité et la lâcheté ont envahi nos modes de communication et qu'agir ainsi c'est nier l'autre en tant que personne douée de sensibilité. 
La victime de Ghosting, non seulement doit vivre l'incompréhension de cette disparition brutale, mais doit aussi se faire un sang d'encre pour l'autre...Se demandant s'il ne lui est rien arrivé...s'inquiétant à la fois et de son "bourreau par lâcheté" et de sa propre culpabilisation : "qu'ai-je fait de mal? Est-ce que mon amour est immonde à ce point? Pourquoi ne me répond-il pas? Est-il toujours en vie? A-t-il des soucis?"..."
La victime de Ghosting traine alors son amour tel un boulet et vit le désamour de l'autre comme si le cadeau de son amour était un truc pourri...
Dans une société de plus en plus égocentrée, la victime de Ghosting vit la chose comme si l'amour qu'elle donnait n'avait aucun poids, aucun sens...cela détruit de l'intérieur et aussi physiquement. 
Et ces comportements subis et répétés rendent suspicieux, enfermés, de plus en plus nous créons une société de tristesse et de gens sur la défensive. 
Quand vous ghostez quelqu'un non seulement vous le détruisez lui mais vous détruisez peu à peu nos capacités à aimer à tous par ricochet. 
Bien sur nous survivons au deuil mais il y a vraiment moyen de mettre des limites à la douleur de l'autre alors quand vous choisissez de mettre fin à une relation ayez au moins le courage d'accompagner cette perte par de la bienveillance et de l'honnêteté. 
Il n'y a pas pire envie de s'accrocher à un fantôme que quand il est parti sans explication. 



BigBeauSoutien à toutes celles et tous ceux qui le vivent en ce moment. Je vous embrasse et vous serre fort contre mon cœur. 

Natalouschka


2 commentaires: