mardi 5 septembre 2017

Binic, la Bretagne, les pirates et les ancêtres!

Ma maman m'avait toujours parlé de Binic. Une ville au nord de la Bretagne pas très loin de Saint-Brieuc dans les Côtes d'Armor. Elle m'en parlait avec tellement d'enthousiasme qu'après sa disparition je m'étais juré d'y aller.
Ce que j'ai fait l'année dernière déjà. C'est vraiment magnifique et il y a de très belles plages. Ce coin de Bretagne m'a toujours attirée. Et je sais à présent que j'y retournerai...peut être même en ferais-je un rendez-vous annuel.
Cette année, en effet, j'y ai passé un super week-end et ce grâce à un festival particulier : le festival des pirates! Youhou! J'adore les pirates, c'est une vraie passion, je pense vous en avoir déjà parlé ici d'ailleurs. Le festival n'a que 3 ans mais je ne doute pas que cela deviendra un événement qui va croitre!




La programmation était sympa avec des jeux, un concert, un feu d'artifice et plein d'animations très "piratesques". 
Côté gastronomie, nous avons réservé dans un restaurant qui porte bien son nom : le face à la mer. Il y a deux niveaux, un niveau gastronomique et un autre niveau plus classique bistrot, c'est l'option pour laquelle nous avons opté et bien évidemment mon choix s'est porté sur les fruits de mer. C'était délicieux et la restauratrice est adorable. Le soir nous sommes repartis en mangeant quelques chichis dans une boutique spécialisée où la commerçante était généreuse.


Le deuxième jour de mon séjour fut consacré à ne rien faire si ce n'est s'installer sur la plage avec une mer bleue/émeraude qui doit d'ailleurs son nom à la côte. La magie de la plage a encore fonctionné à merveille sur moi. Je ne me lasse pas du spectacle de la mer...le soleil breton m'a donné de belles couleurs! Et même les mouettes sont ouvertes et s'adaptent aux vacanciers ^^. Côté assiette, nous sommes allés manger à Plérin dans une crêperie juste à l'entrée de la plage, la crêperie Les Rosaires, c'est un ancien hôtel et restaurant très distingué. J'ai mangé une crêpe aux noix de saint-jacques avec oignons confits...c'est simple j'en salive encore tellement elles étaient fondantes et goutteuses et les oignons je n'avais jamais mangé quelque chose d'aussi merveilleusement cuit. Une tuerie cette crêpe! 

Dernière partie de mon périple et cela a déjà fait l'objet d'un article, j'en ai profité aussi pour faire un voyage au cœur de la vie de mes ancêtres. En fait je me suis beaucoup intéressée à la généalogie de ma famille et après des recherches j'avais fini par établir que mes ancêtres bretons étaient à environ 60 km de Binic. C'est donc sur le chemin du retour que je me suis arrêtée dans bon nombre de villages où sont nés, ont grandis, ont vécus et sont morts bon nombre de mes ancêtres. C'était émouvant de voir ces églises qui étaient déjà là à l'époque...c'était un peu comme si ces églises étaient des portes spatio-temporelles qui me permettaient d'apercevoir mes ancêtres...




J'ai ressenti des frissons, de grandes joies à la découverte de ces villages tellement typiques, avec parfois de magnifiques surprises sur place comme à Langourla. J'y ai découvert une magnifique chapelle qui se découpait sur le ciel rempli de nuages. Sur cette chapelle j'ai découvert que le chêne qui était juste à proximité était un chêne séculaire où les jeunes femmes venaient se frotter une partie de leur anatomie pour trouver un mari ou avoir un enfant. Bon je vous avoue avoir eu l'idée de me frotter à mon tour juste pour respecter la tradition (rires) mais bon j'ai résisté à l'attrait de ce vieil arbre dont le tronc est évidé et qui reprend vie grâce à un chêne plus jeune juste derrière lui. 
Pour vous résumer ce séjour ce fut de l'émotion, de la joie, du rire et de l'émerveillement. Vive la Bretagne, vive les bretons et vive les longs week-ends ! 
Natalouschka




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire