samedi 9 septembre 2017

A lire ou à relire, Coup de gueule contre le sexisme ordinaire!

J'ai une chance extraordinaire, c'est que Charlotte me laisse publier des choses qui me ressemblent mais qui du coup paraissent être un peu des OVNIs dans ce monde de la grande taille. Je reconnais d'ailleurs la plupart du temps m'éloigner du sujet...bref j'espère que vous ne m'en voudrez pas.
Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume j'ai envie de vous parler de mon exaspération de la goujaterie et du sexisme ordinaire.
Plusieurs choses m'ont poussée à prendre la plume. J'essaie d'être zen la plupart du temps mais ces derniers temps je me sens prête à bondir et à griffer en sifflant ma rage (rires! dit comme ça je me rends compte à quel point ça fait peur!).
Pacifiste convaincue, je crois cependant que certains hommes ont dépassé ma limite...celle après laquelle je me transforme. J'ai l'impression désagréable que des crocs poussent...(j'espère que personne ne m'a fait prendre la drogue de Michel Blanc qui voyait des loups ^^)
La première des choses qui m'a profondément agacée je vous l'explique. Je suis sur un groupe fait pour délirer, il y a près de 7300 membres sur ce groupe.
C'est aussi un groupe dont le but est de mettre en relation des personnes qui veulent faire des rencontres amoureuses sérieuses et amicales. Bref, chaque membre est invité à se présenter de manière à ce que ce soit plus sympa et que chacun soit mieux intégré. Il y a quelques jours une jeune femme a mis 3 ou 4 photos d'elle. Elle n'avait pas de décolleté, un pull avec des ouvertures aux épaules mais qui ne montraient strictement rien d'indécent, une jupe assez courte mais qu'elle portait avec des collants opaques. Bref rien qui puisse à mon sens exciter ces messieurs.Finalement la jeune femme s'est vue harcelée par tout un tas de mecs "en rut" je ne vois que ça comme expression qui convienne. Quand j'ai tenté de raisonner un des plus acharnés, il m'a répondu "t'as vu comment elle s'habille?" et là je me suis dit que c'était vraiment grave. Au prétexte que ces hommes voient dans sa manière de se vêtir de la provocation...là où je ne vois rien pour ma part qu'une volonté d'être jolie...ils pensent pouvoir se permettre des propositions salaces, des propos d'un irrespect intolérable. Le pire je crois c'est que ça parait être devenu de la normalité. Cela ne semble pas interpeller...
Alors j'ai envie de pousser un bon coup de gueule, et de dire à ces "hommes" incapables de réagir autrement que comme des adolescents attardés et avec aucun sang froid de calmer leurs ardeurs!
La plupart des femmes quand elles s'habillent de façon que vous trouvez provocante c'est pour elles mêmes avant tout qu'elles le font. Elles ont besoin de se sentir à leur avantage, elles ne recherchent pas à vous émoustiller. Elles sont à la recherche d'une certaine estime de soi. Et puis même quand elles cherchent désespérément le regard des hommes ce n'est en règle générale pas sexuel dans leur tête mais juste une envie d'être remarquées pour leur beauté.
J'ai cru comprendre à quel point dès qu'on poste la photo d'une ronde (ou d'un autre type de femme d'ailleurs) un peu dévêtue ça "rameute" une foule de mecs la bave aux lèvres, incapables de se ressaisir et de comprendre que ce ne sont que des photos, et que la plupart sont plus des photos d'acceptation de soi, des photos commerciales que des photos pornographiques.Alors si vous êtes incapables de vous contenir allez prendre une bonne douche froide!
Un jour il va quand même falloir apprendre à communiquer et à comprendre et pas seulement à tirer des conclusions hâtives.

La seconde des choses, s'est produite vendredi. Dans le cadre professionnel, je n'en donnerai pas plus de détails mais  juste dire que certains hommes m'exaspèrent au plus haut point. Ils sont là à regarder passer les femmes et à donner leur avis dans leur super classement: elle, elle est bonne...celle ci c'est un thon, celle ci je lui mettrais bien une cartouche, cette autre là ben beurk quoi...
Je ne me suis pas rendue compte tout de suite que ça jouait sur mon moral mais c'est le cas. A force d'entendre ces remises en question des femmes de façon quotidienne, j'ai fini par péter un câble et à dire le fond de ma pensée à l'un de ces hommes. J'étais déchaînée, j'avais comme de la haine en moi. D'autant plus que ce type a déjà eu des propos sur moi et devant moi, encore une fois il prend comme faux prétexte qu'il rigole. Mais moi ça ne me fait pas rire ou plus rire. C'est bon une fois, deux fois mais des mois durant, des années durant c'est difficile à gérer. C'est difficile d'entendre parler des femmes (quand on en est une soi même) comme de vulgaires morceaux de viande qu'on soupèse et qu'on regarde sous toutes les coutures. Je ne parviens plus à faire semblant. Et je me dis pourquoi je devrais subir les discours de personnes juste parce qu'elles sont dans mon environnement professionnel. Je dois les supporter mais personne ne m'oblige à supporter leurs propos sexistes et dégradants.
Et voilà ce qui m'a amenée à sortir un peu de ce que j'ai sur le coeur. Je ne supporte plus ce sexisme ordinaire et là je ne parle que du cas des femmes mais l'inverse existe aussi. Il faut s'en rendre compte. Il y a des hommes qui ont aussi à souffrir de leur physique. Qu'ils soient beaux, très beaux ou moches. Il y a certains rentre-dedans peu ordinaires qui à force d'être répétés finissent par lasser et user.
En clair j'en ai marre de vos libidos toujours affichées. Faites l'amour, cela devrait vous calmer!


Natalouschka 


2 commentaires: