vendredi 12 mai 2017

Mon lipoedème m'aime...



Ce billet est la suite logique de celui où je vous confessais mon plus gros complexe physique: la difformité de mes jambes.
A force de voir toutes ces très belles rondes que Charlotte met en lumière sur BigBellesMag ou BigBellesWomen et qui ont des jambes magnifiques, je me suis demandé si j'étais la seule ronde avec des jambes horribles.
Et puis au détour d'une recherche j'ai trouvé des femmes qui parlaient de la même façon que moi de leurs jambes. Et j'ai enfin fini par mettre un terme sur ce dont je souffre réellement.
Cela s'appelle un lipoedème, à ne pas confondre avec le lymphoedème. Enfin tout au moins c'est ce que je peux supposer d'après mes symptômes. Pour aller plus avant dans cette recherche, et tenter de trouver une solution pour remédier à ce que je considère comme un gros problème, j'ai eu beau chercher...j'ai eu, malgré tout,  de grandes difficultés à trouver des éléments probants. Je me suis surtout aperçu que les recherches sur internet ne menaient pas à grand chose. J'ai pu trouver une ou deux jeunes femmes qui ont fait un semblant de blog pour en parler. Sur facebook j'ai trouvé un ou deux groupes composés d'une poignée de membres. Mais cela apparait assez peu développé comme sujet.
Mes diverses recherches m'ont amenée sur le site d'une phlébologue à Paris. Son site est super bien fait: http://www.phlebologue.fr/lipoedeme/ , j'ai d'ailleurs pris rendez vous avec elle pour le mois de juin. Si le sujet vous intéresse je vous raconterai ma visite. En tout cas en allant sur son site vous aurez une bien meilleure définition de ce qu'est le lipoedème et elle explique également quels sont les outils mis en place pour formuler un diagnostic ainsi que les méthodes pour combattre cette anomalie. L'espoir de voir une très nette amélioration est assez minime je ne vous le cache pas mais au moins j'ai la sensation que peut être quelqu'un peut faire quelque chose pour moi et ce n'est pas rien.
J'espère que ce billet permettra à d'autres jeunes femmes de se rassurer.

Natalouschka 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire