samedi 20 mai 2017

A lire ou à relire: Histoire de fantôme...

Je ne sais pas si parmi les lectrices ou lecteurs de BigBellesMag il existe des personnes qui croient en la présence d'entités que certains appellent fantômes ou bien si tout ceci vous parait complètement farfelu.
Le but de cet article n'étant pas de vous convaincre du bien fondé ou non de ce que je vais vous raconter à présent mais simplement de vous faire part de mon expérience.
Presque toute ma carrière je l'ai passée dans des châteaux. Des lieux forcément très chargés d'histoire.
J'y ai exercé le métier de guide. C'était vraiment une expérience fabuleuse.
J'ai débuté dans un château médiéval qui fut reconstruit au XIXème siècle. Dès mon arrivée j'ai ressenti des choses très fortes. La sensation de présence dans certains endroits du château, des courants d'air froid sur le visage dans des lieux complètement clos et hermétiques. Bien évidemment je n'en ai jamais parlé à personne à l'époque de peur qu'on ne me prenne pour une folle.
Il m'est arrivé des tas d'expériences inexplicables dont trois extrêmement troublantes voire impressionnantes!
Je vais vous narrer l'une d'entre elles.
C'était en juin peut être en 1996 ou 1997, le 1er juin pour être tout à fait précise.
En juin c'est toujours le flot ininterrompu des groupes scolaires. J'en ai pris un en charge. Un groupe scolaire composé d'enfants très jeunes qui portaient tous une casquette (ce jour là il faisait très chaud).
J'ai commencé à commenter la visite et rapidement nous sommes entrés dans une des chambres du château où se déroule une frise racontant la vie d'un seigneur au Moyen-Âge dessiné par Viollet-Le-Duc. Le groupe était un peu agité alors je leur ai recommandé de s'asseoir. Je me trouvais en face des deux seules portes donnant accès à cette pièce. Je me suis mise à raconter la vie du seigneur et pendant que je parlais, l'un des enfants s'est mis à parler en même temps que moi. Il parlait avec enthousiasme, d'une façon qui m'étonnait vraiment. Son vocabulaire était très étendu pour son âge et surtout il nous parlait de choses que seuls des experts connaissent (entre autre chose il abordait le thème des ordalies). J'étais tellement stupéfaite que je me suis tournée vers lui, ai vu qu'il était le seul sans casquette et je lui ai dit que ce qu'il disait était super intéressant mais que j'allais terminer la description de la frise et qu'ensuite à son tour il pourrait prendre la parole. Le gamin opina du chef.


J'ai donc terminé mon commentaire puis je me suis tournée vers l'endroit où le petit garçon se trouvait mais je ne le vis pas. Tous les enfants portaient leur casquette. J'ai donc pensé qu'il avait remise la sienne. J'ai demandé: "Où est le petit garçon qui parlait de chevalerie tout à l'heure? Je ne le vois plus!"...là un grand silence se fit entendre, tous les visages tournés vers moi exprimaient la surprise. J'ai donc insisté..."Mais si le petit garçon qui parlait d'Ordalies!"...toujours le silence, alors je me suis tournée vers l'institutrice et elle a enfin répondu: "Aucun enfant ne vous a parlé...". Elle avait l'air complètement sous le choc. J'ai tenté un timide "mais si cet enfant frisé qui me parlait de chevalerie et m'interrompait", elle a répondu: "on vous a vu parler oui mais aucun enfant ne vous parlait". A cet instant vous pouvez imaginer que j'ai pensé que le soleil de juin avait trop tapé sur mon crâne...longtemps j'ai cru avoir imaginé la présence de cet enfant et puis un beau jour...j'ai changé de château. Et dans ce nouveau château il y avait des portraits d'un petit enfant que j'ai tout de suite reconnu, puisqu'il n'était autre que le fameux enfant aperçu un premier juin. Cet enfant, fils d'un empereur français était mort à l'âge de 23 ans un 1er juin 1879 et surtout cette fameuse frise avait été dessinée pour lui.
Imagination débordante de ma part? Véritable apparition? Pour ma part je sais de quoi il s'agit...

Natalouschka

1 commentaire:

  1. pour moi il n'y a aucun doute, c'est le prince impérial qui t'est apparu ce jour là ! ça peut faire froid dans le dos pour certains mais pour moi c quelque chose de tout à fait naturel car j'ai acquis l'intime conviction que l'esprit vit eternellement dans differentes dimensions l'etre humain est un esprit incarné dans un corps
    brigittedu60

    RépondreSupprimer