lundi 3 avril 2017

Pourquoi mon vote à la Présidentielle ira à Mélenchon?

Pourquoi mon vote à la présidentielle ira à Mélenchon ?



Dans ma vie de petite fille j’ai connu des présidents qui restaient 7 ans au pouvoir…je suis née sous la présidence de Pompidou mais le président qui a marqué mes premières années s’appelait Valéry Giscard D’Estaing. Il est arrivé au pouvoir quand j’avais 2 ans et quand la gauche est arrivée au pouvoir  à son tour dans un grand fracas (je me souviens de la folie totale à la télé)  j’avais 9 ans. Dans mon entourage proche tout le monde n’avait connu que la Droite au pouvoir quasiment et le Général De Gaulle avait été une figure marquante pour la plupart d’entre eux. Je me souviens que parler politique a toujours été quelque chose d’ennuyeux pour moi et entendre parler de ça encore plus. Pour moi c’était surtout synonyme d’embrouilles assurées et j’ai toujours évité d’en parler, je peux même vous avouer aujourd’hui que je fuyais les conversations animées par la politique. Quand j’ai été en âge de voter c'est-à-dire à mes 18 ans, donc à partir de 1990, ma famille m’a bien expliqué que c’était un devoir civique important et qu’il était impensable de ne pas voter. Alors je me suis longtemps exécutée en demandant aux autres ce qu’ils comptaient faire. Je votais un peu mécaniquement à droite parce que pour moi c’est ce qu’il y avait de mieux et l’ombre du grand Charles planait toujours sur les rideaux des isoloirs. Et du coup pour moi je votais juste. D’ailleurs tout le pays semblait être à droite puisque même quand la Gauche s’y trouvait la Droite par les législatives la retrouvait  et il y eut même cohabitation…un truc vraiment difficile à comprendre y compris quand on est un jeune adulte.
Et puis un jour ma meilleure amie m’a montré un nouvel aspect de la Gauche au travers de la Défense des salariés au sein d’un syndicat historiquement à Gauche et j’ai aimé ce que j’y ai trouvé, l’entraide, la solidarité, la défense de celles et ceux qui ont besoin. J’ai perçu la Gauche d’une autre façon mais j’avais toujours du mal à parler politique ou à m’intéresser aux programmes des politiciens. Pour moi on pouvait avoir de belles idées mais en clair les politiciens (de Droite comme de Gauche)  étaient tous pareils une fois placés dans les plus hautes fonctions ils profitaient toutes et tous de la même façon mais ils étaient improductifs pour les petites gens comme moi.  Après la mort de maman il m’est même arrivé de ne plus aller voter. Je me disais que peu importait ma voix de toute façon…j’étais devenue abstentionniste (erf je demande pardon à tous mes ancêtres  pour ça ! rires !). Je ne me déplaçais plus que pour les « gros » votes (autrement dit les présidentielles).
Alors quel a été mon cheminement pour avoir un tel discours politisé aujourd’hui ? Et bien c’est simple : l’année dernière j’ai vu passer sur les réseaux sociaux des vidéos engagées avec des personnalités qui m’ont touchée. Je pense notamment à un monsieur dont la gouaille m’a fait penser à un acteur tout droit sorti d’un film d’Audiard. Ce monsieur s’appelle Gérard Filoche, j’ai eu longtemps l’espoir qu’il puisse se présenter parce qu’il m’a redonné le gout des débats et l’envie de m’intéresser à la politique. Il me faisait penser à Pépé Mujica, il me paraissait avoir sa bonhomie et sa réelle envie de voir les choses changer.  En plus c’était un homme de Gauche alors que justement la Gauche commençait à me décevoir si gravement notamment après avoir pris part moi-même  à toutes ces grèves contre la loi El Khomri…je ne voulais plus les voir ces socialistes là, les Emmanuel Macron, les Najat Belkacem, les El Khomri…et puis les Valls tout puissants qui n’écoutent pas le rugissement du peuple et font des passages en force de lois irrespectueuses.
De là est venue mon envie de lire tous les programmes et pour la première fois de me faire ma propre opinion et ce sans tenir compte des personnalités. J’ai lu les programmes, celui de Macron a beaucoup tardé mais déjà j’ai pu constater que non je n’ai rien d’une femme de Droite. Je ne parle pas non plus de toutes les histoires qui ont éclaboussé les acteurs de la Présidentielle. Je me suis vraiment contentée de regarder ce qu’ils proposaient clairement. Rapidement ce sont profilés deux programmes qui m’intéressaient plus. Et au tout début ne maîtrisant rien j’ai commencé par soutenir l’idée que la Gauche devait être réunies et que Hamon, Mélenchon et Jadot devaient former une espèce de Triumvirat pour l’emporter contre des idées qui ne feraient que nous entraîner encore plus dans le marasme de la paupérisation.
J’ai aussi beaucoup regardé de vidéos expliquant clairement certains aspects de la candidature de Macron. Déjà que je ne l’avais pas apprécié au pouvoir ça ne risquait pas après avoir découvert les vidéos de « osons causer » par exemple…
Pourtant je lui reconnais de savoir jouer avec la sympathie qu’il pourrait inspirer.
Les deux hommes qui retenaient mon attention s’appelaient Hamon et Mélenchon. Pour la personnalité au tout début je me disais que Hamon était bienveillant et proche des «vrais » gens, des qualités essentielles  selon moi pour être un futur bon président mais rapidement je l’ai trouvé bien moins clair que Mélenchon et surtout trop mal entouré. Il se retrouvait coincé dans un panier de crabes avec tous ces « socialistes » justement que la plupart d’entre nous fuient. J’ai d’ailleurs tenté d’expliquer ça sur le Twitter de monsieur Filoche…dont la réaction à l’encontre de celles et ceux qui prennent position pour monsieur Mélenchon me choque profondément.  Mais ce n’est pas le sujet de ce billet.
Mélenchon, qu’au début j’aurais facilement fait rimer avec ronchon, m’est apparu de plus en plus solaire, brillant !  Petit à petit je me suis aperçue que ses discours tellement vibrant de vérité me faisaient venir facilement la larme à l’œil. En fait il n’a pas qu’un talent d’orateur pour celui qui sait l’écouter. Il parle avec son cœur et avec  ses tripes. Il parle parce qu’il vit les choses. Quand il parle des enfants sans toit, quand il parle des SDF, quand il parle des animaux, quand il parle des femmes et de leur condition, quand il parle de la paix, quand il parle de cette planète qu’on désagrège peu à peu…là il parle avec son propre sang. Il ne simule pas….il nous emporte dans son rêve de grandeur à la fois pour notre nation mais pour le monde entier ! Il nous prête sa plume et la plume de tous ces humanistes parfois oubliés pour nous projeter dans ce monde auquel nous aspirons si fort !
Alors oui je veux être une de ces femmes et de ces hommes qui décident que demain ne sera plus jamais comme hier ! Oui je décide de vivre dans un monde en relative paix ! Oui je veux croire que l’Homme peut être meilleur et ne se préoccupe pas seulement de son petit nombril. Je veux que tous ensemble nous respections la planète, les animaux, je veux une meilleure répartition des richesses, je veux que les personnes qui souffrent déjà de leur condition puissent espérer goûter à un peu de joie de vivre et d’insouciance. Parce que le programme de monsieur Mélenchon est solide et pensé, calibré et budgété ! Parce que monsieur Mélenchon est clair dans tout ce qu’il dit et qu’il n’y a que ceux qui ne veulent pas entendre qui ne comprennent rien. Parce que cet homme là c’est un poète enchanteur de la vie politique qui veut nous redonner le pouvoir du sens démocratie autrement dit que la souveraineté émane du peuple !

Je pourrais écrire des pages et des pages sur ce que j’ai lu, vu, entendu de lui qui m’ont fait vibrer et croire et qui m’ont donné envie de sortir de ma réserve et de convaincre d’autres personnes que l’utopie c’est pour demain ! Que le meilleur oui c’est possible et que ça ne tient qu’à nous tous ensemble !
Et parce qu’il est juste de défendre ses valeurs et celles auxquelles on croit alors je vous ai écrit tout ça. Et si vous le lisez c’est parce que Charlotte m’aura autorisée à le publier sur ce blog. Sinon et bien je l’aurais écrit et ça m’aura fait du bien aussi.
Monsieur Mélenchon, je sais que vous ne lirez sans doute pas cette publication mais dans mes rêves vous le lisez alors sachez que je vous remercie pour tous ces merveilleux moments de télévision, de débats, de vidéos que j’ai pu voir. Vous êtes formidable de simplicité et admirable tout simplement.
Et je crois en vous, je crois au fait que d’autres personnes seront clairvoyants et entreverront combien c’est une chance de vous avoir eu pour nous tirer un peu plus vers le haut…nous qui nous sommes résignés à toujours être tirés vers le bas. Merci de croire en nous et en la force qui nous unit !

Natalouschka, l'insoumise




2 commentaires:

  1. Merci Thalie pour cet article. Je pense vraiment comme toi... je ne votais plus mais Mélenchon me donne envie d'aller voter, c'est le seul... Enfin un homme qui parle aux hommes, à l'humain et qui semble vouloir vraiment aider les gens!

    RépondreSupprimer
  2. je partage totalement tes sentiments. Monsieur Mélenchon parle vrai et nous montre que notre vie peut changer et devenir plus heureuse dans le partage et nous permettre de ne plus être considérés uniquement comme des consommateurs, des citrons à presser jusqu'à la dernière goutte. Avec lui la vie redevient une belle aventure avec des formidables défis à relever ensemble.
    Grand merci pour ton article qui est si bien écrit et se lit avec tellement de plaisir
    brigitte

    RépondreSupprimer