vendredi 10 mars 2017

Les yeux plus gros que le coeur...


Ce matin j'ai envie de vous écrire ce petit billet d'humeur. Chaque jour, j'aime lire les petites phrases philosophiques qui se trouvent sur mon fil d'actualités facebook. J'ai beaucoup d'ami(e)s attiré(e)s par la spiritualité et ça me fait du bien à l'âme. Leurs publications partagées me font rire ou réfléchir. J'évite tout ce qui est trop violent, agressif ou de nature à me faire trop de peine. Ce n'est pas une manière pour moi d'oublier que cela existe mais juste de me concentrer sur de bonnes vibrations et d'enrayer la spirale souvent infernale des choses trop négatives.
Hier, pour la nième fois j'ai vu passer un petit panneau qui disait: "Si tu as trouvé quelqu'un de bien alors arrête de chercher quelqu'un de mieux". Et là, petit déclic j'ai eu envie d'aborder ce sujet avec vous. Enfin plutôt pour vous...
De prime abord cette petite phrase pourrait ne pas être perçue comme quelque chose d'infiniment positif et pourtant elle m'a trotté en tête toute la soirée.
Je l'ai associée, cette phrase, à mon passé amoureux. Je viens de rompre il y a peu alors sans doute c'est aussi une façon pour moi de rétablir un peu de mon ego. Pas toujours simple d'apprendre que celui dont nous sommes amoureuses (j'utilise le nous car j'imagine que nous sommes nombreux dans ce cas) n'a pas assez de temps pour nous (enfin c'est l'excuse qu'il nous donne) pour apprendre quelques jours plus tard qu'il s'est remis en chasse (ceci peut aussi être inversé je ne fais pas la guerre des sexes ici).
Alors forcément nous nous remettons en question, nous nous demandons ce que nous n'avons pas et que les autres auraient. Et puis voilà en faisant le bilan, en se forçant à l'introspection nous ne voyons rien. Au contraire, nous établissons une liste de nos atouts non exploités par notre ex partenaire et nous nous disons mais sérieux quel gâchis! Alors certes c'est son choix et nous le respectons mais il y a une petite voix intérieure qui regrette de n'avoir pas pu explorer pleinement cette relation.
Je crois que la société consumériste dans laquelle nous nous trouvons veut toujours plus, toujours mieux et souvent est prête à quitter quelqu'un de bien sous prétexte de pouvoir trouver mieux...mais dans un futur pas si lointain il/elle ira de nouveau butiner pour voir si l'herbe est plus verte ailleurs.
Ne voulez vous pas faire un petit effort ? N'êtes vous pas désireux/désireuses de voir ce qui pourrait se produire en laissant un peu de temps au temps et un plus de possibilités à l'autre de vous étonner, de vous séduire et de ravir votre cœur à tout jamais?
Et si au lieu de vouloir mieux nous faisions tout pour que cette personne bien que nous avons rencontrée soit enfin la bonne, celle qui nous apporte tout ce dont nous rêvons?

Natalouschka


2 commentaires:

  1. Je trouve ce que vous dites juste sur le lien entre la société de consommation et la fragilité des couples. Je pense aussi que la primauté accordée par le consumérisme à la satisfaction individuelle favorise l'hédonisme. À mon sens il s'agit d'un raccourci nuisible car le bonheur individuel ne se trouve pas dans la satisfaction individuelle, sauf peut-être pour quelques pervers et psychopates. En apprenant à ne voir que la satisfaction immédiate nous oublions que notre bonheur dépend de ce que nous parvenons à rendre durable.

    À long terme, nous y perdons, me semble-t-il.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Y de ce commentaire non dénué de sens et avec lequel je suis tout à fait d'accord.

    RépondreSupprimer