mercredi 15 mars 2017

Bref...j'ai regrossi! A lire ou à relire

Photo par Nadir Merkal, www.nadir-merkal.fr, maquillage par Alexandra, lieu: maison esprit boudoir
Ce soir j'ai envie de vous livrer un petit texte intime parce que ce blogzine a aussi été créé pour vous livrer le quotidien tel que vous pouvez le vivre vous même. Parce que BigBellesMag "sert" aussi la communauté ronde ou plutôt ce qu'il en reste.
Je dis ça parce que je ne sais pas si vous l'avez remarqué autour de vous mais personnellement j'ai la sensation d'être, un peu, un de ces mammouths voués à la disparition de l'"espèce"...(je le dis au second degré bien évidemment). Les opérations bariatriques se multiplient et comme par magie transforment les anciennes "défenseuses" de l'acceptation de soi en spécialistes du avant-après "photogéniales"...Je me dis que grâce à ça je pourrai écrire un jour un roman d'anticipation où les rondes et ronds auront disparus de la planète...(pour celles et ceux qui pourraient se sentir visés surtout lisez tout ça avec humour et second degré)
Revenons donc à mon histoire! En 44 ans d'existence je crois avoir passé plus de 35 ans à me battre contre ces KILOS qui parfois m'empoisonnent l'existence et qui à d'autres moments ont pu faire ma fierté ou tout au moins m'ont permis de me sentir vraiment quelqu'un de singulier et de protégé. C'est un peu comme si ces kilos en dehors de la norme colmataient mes failles et mes faiblesses.
Et puis j'ai accumulé et accumulé cette graisse protectrice jusqu'à ce que mon âme calfeutrée en arrive à étouffer à l'intérieur de cette prison volumineuse. Je suis sure que ces mots là peuvent parler à bon nombre d'entre vous. Je me suis tellement barricadée à l'intérieur de moi même qu'il m'a fallu, étape de ma vie, passer par une opération il y a quelques années...j'avais atteint le poids record de 137 kilos pour 1m55. C'était il y a plus de dix ans à présent, j'ai porté un anneau...Anneau qui a bien failli virer au cauchemar et que j'ai été contrainte de faire retirer. J'étais retombée à 115 kilos qui est vraiment un poids de forme chez moi. J'ai joué au grand YO-YO du poids, reprise de kilos jusqu'à 120...bon là encore c'était pas topissime mais ça me convenait tout de même. A 125, l'inquiétude s'installe chez moi car je sais que passé cette barre fatidique ça peut aller très vite après ça. J'ai donc refait un énième régime...le DU---, attention celui qui dit DUCON a perdu! (rires) J'ai bien perdu et je suis revenue à mon fameux poids de forme. J'ai stagné pendant au moins 1 an et puis après ça, j'ai remonté lentement avec quelques périodes de stagnation. Bref...j'ai regrossi! Actuellement je suis arrivée au poids de 131 kilos. Je le dis sans emphase et pourtant je meurs d'envie de vous dire ce que je ressens...je me sens mal tout simplement. C'est un peu comme de porter un accoutrement dont vous n'auriez plus besoin, comme un costume accessoire qui se serait agrandi avec le temps et les lavages...j'ai du zapper le mode rétrécissement que certains vêtements empruntent. Finalement notre corps devrait être fait en jean...idée à soumettre au Créateur! ^^
Bref...vous l'avez compris : j'ai regrossi!
Quand je suis là inactive à rêvasser souvent j'oublie le poids de mon corps et puis voilà il me faut me déplacer et là la réalité retombe jusque dans mes pieds. Ben oui mes pieds...car imaginez que vous ayez l'impression qu'à chacun de vos pas tous les os de vos pieds sont en train de se briser. Se lever, se mouvoir devient une véritable torture, votre dos vous fait souffrir, vos hanches aussi, vos genoux, vos épaules...lentement ce corps vous enferme mais d'une autre manière. Vous êtes caparaçonné mais en même temps vous vous détruisez de l'intérieur. Et puis vous ne pouvez pas montrer votre détresse à ceux qui vous entourent, déjà parce qu'ils ne comprendraient pas, pire ils vous culpabiliseraient en disant que c'est pourtant pas compliqué de maigrir...que c'est "juste une question de volonté"...que si les gros se plaignent et bien ils n'ont qu'à moins manger et voilà. Ils ne peuvent pas imaginer une seconde la lutte qu'il faut engager contre soi même pour faire les petits actes du quotidien et combien il est difficile de se défaire de cette spirale infernale. Bref...j'ai regrossi quoi...
Tiens me vient une autre idée...au Créateur il aurait aussi fallu commander un bouton accessoire permettant de maigrir ou grossir mais à volonté...cela aurait été plus simple.
Franchement je sais que je n'ai pas envie de maigrir au point de devenir une autre moi même qui mettra des photos d'avant-après et semblera se réjouir de ça. Je pense qu'après 35 ans passés dans le corps d'une ronde il me serait difficile de vivre de façon épanouie dans un corps qui ne "m'appartiendrait pas vraiment"...mais en même temps je m'interroge sur les moyens réels que j'ai de perdre une trentaine de kilos.
Bref...j'ai regrossi et je vous raconte ma vie ^^
A très vite!

Natalouschka

11 commentaires:

  1. bonsoir natalouschka,

    tout d'abord je suis bien contente de te retrouver dans ces différents articles.
    il est toujours agréable de te lire...

    malheureusement je fais également partie de ces rondes vieillissantes qui auront passé leur temps entre régimes yoyo, déception, frustration, euphorie de perdre du poids et déprime a la reprise de ces fameux kilos !!!
    je suis actuellement le protocole pour une chirurgie bariatrique car je sais que je n'arriverais jamais à une stabilité de poids et comme tu le dis notre santé et notre corps trinquent au quotidien ...
    si je pouvais je ne subirais pas une telle opération ...
    que faire d'autre ???
    si tu trouves ZE solution, partage si tu veux bien, hein ;-)

    bises

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Anonyme^^,

    Et bien en tout premier lieu j'aimerais te remercier pour ce si gentil commentaire qui me fait plaisir. Je suis heureuse de savoir que quelqu'un aime me lire :).
    Ensuite je te promets que OUI! Si je trouve une solution autre je viendrai immédiatement t'en avertir ici...mais toutes les deux nous savons que cela va être difficile.
    Enfin je me permets de t'embrasser et n'hésite pas à revenir nous parler de la façon dont tu vis les choses pour ta future opération.
    Amicalement,
    Natalouschka

    RépondreSupprimer
  3. Tu m as émue, comme toujours.
    J ai ressenti mon "ancien corps" parler. J en ai même pleuré. Moi qui me suis fait opérer d une sleeve et qui pleurniche régulièrement que non: moi je suis toujours ronde... Je suis passée d un imc de 46 a un imc de 34.. Mais on se permet de me dire que c est parce que j ai "mal fait" que ne grignote etc. Tu vois je crois que ce n est jamais fini. Mais mon corps d aujourd'hui j en suis quand même contente : je bouge tellement mieux. Et puis comme on dit: un corps on n en a qu un ! Le mien a choisi de rester rond. Ça va avec mon caractère ;) je t embrasse pa belle Natalouschka

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gros bisous Anne et ne les écoute pas!

      Supprimer
  4. *ma belle : c est mon clavier de tel qui fourche pfff

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Nathalie. On a est connus il y a qq années grâce à notre fille annanelle. Mon mari à eu un bypass le 2 août 2015. Je ne peux que te le conseiller. Il revit depuis. Si tu veux en parler je te donnerai notre numéro de tel. Courage. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me souviens très bien de vous et de votre grande gentillesse et de votre accueil aussi.
      Très franchement j'y songe parfois mais je me dis toujours qu'il existe en moi une autre solution que celle ci et puis si je devais réellement en passer par une opération j'opterai pour une sleeve plutôt qu'un bypass...je vous embrasse et vous remercie

      Supprimer
  6. Je suis vraiment navré pour les douleurs que vous ressentez, celles du corps et celles du cœur. Quand je regarde cette photo, je vois une femme qui ne me déplaît aucunement, et comme je suis maigre et relativement grand et que personne n'est rond dans mon entourage, je ne comprends ce que vous ressentez que lorsque je lis de tels articles.

    Bravo pour votre humour et tous mes encouragements.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Y...,
      Je suis toujours heureuse de lire les commentaires laissés par les lectrices et lecteurs du mag. Et je vous avoue qu'en lisant le vôtre j'ai été encore plus heureuse ! Et ce n'est pas uniquement en raison de vos encouragements ou bien encore parce que vous compatissez à mes douleurs...
      Je suis infiniment touchée par votre commentaire parce que je suis quelqu'un à qui les mots parlent beaucoup et le fait que vous ayez compris à travers les miens (de mots et pas mes maux...) ce que peut ressentir une personne ronde m'encourage vraiment à continuer à me livrer et partager.
      Peu de personnes ont suffisamment de recul pour tenter d'imaginer même une seule seconde être à la place d'une autre et c'est ce que vous faites.
      Quand on est grand et maigre je suis sure qu'il y a d'autres soucis de santé qui apparaissent.
      Quand on pèse 131 kilos alors qu'il serait préférable de n'en peser que 60 ou 70, c'est comme si nous avions à porter une autre nous même en permanence...
      Encore merci d'avoir pris le temps de rédiger ce petit message que je reçois comme un cadeau.
      Bises

      Supprimer
  7. Nath ...

    Te dire que tes mots,tes phrases, tes textes me touchent est peu dire ... en tant qu'ils sont des petites parties de Toi, aussi intimes que difficiles. En tant qu'également, elles raisonnent en moi à leur lecture, comme autant de mini miroirs ....
    Ces souffrances, je ne les connais que trop !

    Je t'envoie toute ma tendresse.

    Soledad Blond Power

    RépondreSupprimer
  8. Ma belle Soledad, ce commentaire me touche énormément. J'ai presque eu ma petite larmichette ^^...
    Je sais à quel point tu es quelqu'un de sincère et d'adorable alors ça m'émeut d'autant plus de lire ces quelques mots et de savoir que ça résonne en toi. Je t'embrasse et te remercie de ton intérêt et de ton amitié. Je t'embrasse très fort

    RépondreSupprimer