mardi 3 janvier 2017

SDF...Sans douceur Formelle

Le plan grand froid étant annoncé dans plusieurs départements, j'avais envie de vous écrire un petit billet sur les sans-abris. Non pas qu'il faille se préoccuper d'eux uniquement en cette période mais quand nous même nous commençons à ressentir les frimas de cette période en sachant qu'un cocon douillet et chaud nous attend, il nous vient parfois en conscience l'existence moins joyeuse que d'autres ont à vivre.
Je ne suis pas très familière de la politique mais je me sens à l'aise pour parler d'humanisme. Quand je vois que la plupart des gens qui veulent nous gouverner n'ont aucune réelle conscience des choses, des coûts de la vie...je me demande comment chacun d'entre nous pourrait avec ses petits moyens faire que les choses bougent. Car nous ne pouvons rien attendre d'eux...
Il ne suffit pas de vouloir, en pensées, pour révolutionner le monde qui nous désespère. Ce sont les actions qui font aboutir nos idées, nos projets.
Il serait simple de créer de petites infrastructures pour les personnes les plus démunies, des constructions individuelles gérées par des communautés profondément humaines et qui respecteraient le droit à l'intimité de chacun mais surtout de la dignité. De créer des Bains/Douches publiques dans les grandes et moyennes cités afin que ceux qui souffrent déjà de n'avoir pas de domiciles puissent au moins continuer à prendre soin d'eux.


Je vois chaque jour passer des idées géniales mais pas exploitées. Des maisons cubes, des maisons dont les briques en bois s'imbriquent de façon simple...et pour les financements et bien il y aurait sans doute la possibilité de sponsors...des entreprises qui gagnent un fric phénoménal et qui auraient tout à gagner à avoir une belle image.
J'ai également vu un reportage il y a peu où avait été filmé une autre idée à creuser...des bons étaient remis par une association aux personnes de la rue, c'était bien sur lié à l'étroite générosité des commerçants qui offraient en échange de ces bons un verre, un repas ou encore une coiffure...tout ces petits actes de la vie quotidienne qui font que ces personnes se sentent encore "humaines".
Le grand froid va décimer une partie de ces personnes...elles vont être retrouvées au petit matin comme des êtres désarticulés alors que peut être certains parmi nous auraient pu accueillir pour la nuit, donner des tentes, des plaids polaires, des vestes chaudes...
Je m'étais intéressée aussi à une action en particulier qu'un jeune lillois avait mise en place, cela s'appelait "un cadeau pour un charclo" et ce jeune homme avait poussé la réflexion plus loin en faisant une espèce d'inventaire de ce dont ces personnes sans la douceur d'un foyer ont besoin. En lisant qu'ils ont besoin de tapis de sol, de brosses à dent, de savon etc je me suis dit que nous qui avons tout nous survolons complètement leurs réels besoins. Nous nous disons toutes et tous qu'ils n'ont besoin que de manger, éventuellement boire, peut être parfois d'une chambre d'hotel...mais nous n'imaginons certainement pas tout ce qui peut leur manquer cruellement.

Elvis Summers qui construit des petites maisons pour les SDF aux USA


Alors je me souviens avoir lu tout un tas de gens qui prenaient les SDF en otage pour masquer leur réticence à accueillir les étrangers et qui pronaient les SDF avant tout...et bien là il est temps de vous donner pour ces personnes, il est temps de ne pas seulement utiliser vos claviers mais d'agir...la réalité se trouve dans nos rues...

Natalouschka 

1 commentaire:

  1. Prendre un SDF par la main pour lui montrer le chemin. Voir petit c'est déjà GRAND !

    RépondreSupprimer