lundi 26 septembre 2016

L'histoire participative (la suite)

Tout d’abord je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui ont pris le temps de lire ce début d’histoire et qui ont également pris un petit moment pour voter et me dire ce qu’elles ou ils en pensaient.

Pour votre participation : 12 personnes ont voté, 3 en commentaires de l’article sur BigBellesMag et 9 autres sur mon mur personnel Facebook.

7 personnes ont voté pour que Thalie rattrape l’inconnu et seulement 5 (ben oui je suis super étonnée que vous vouliez que l’intrigue ne dure pas plus longtemps…) ont voté pour que Thalie ne le retrouve pas de suite.

Comme j’ai 12 lectrices qui veulent la suite alors je me fais un plaisir ce matin de vous écrire ceci, belle journée !




Thalie ne parvenait pas à renoncer. Elle relut rapidement la belle écriture qui rendait à présent ce billet si unique : « La légende prétend que les âmes passionnées se transmettent à travers les objets qu’elles vénèrent…votre stylo transcende votre flamme. Merci de m’avoir fait entrer dans votre univers par son biais. Ce Samuel ne vous méritait pas… Post Scriptum : Je me suis « encré » à votre rêve pour que vous me retrouviez »

Le cœur de Thalie battait la chamade, elle ne savait pas si c’était les mots si particuliers, presque désuets qui la remuaient à ce point ou bien si le fait de ne jamais revoir l’inconnu était ce qui lui donnait l’impulsion suffisante de le retrouver avant qu’il ne disparaisse complètement.

Dans le tumulte de la gare, parmi cette foule bigarrée, Thalie ne ressentait que son propre pouls, n’entendait que sa respiration inquiète. C’était comme si une force imaginaire lui permettait de faire un zoom sur elle-même. Elle ferma les yeux l’espace d’un instant pour se remémorer à quoi ressemblait précisément l’inconnu…elle n’avait pas pris le temps de le dévisager. Il était un peu comme un petit brouillard dans sa tête alors qu’elle avait la conviction en son for intérieur qu’il était essentiel dans la suite de sa vie.

Parfois nous croisons le chemin d’une autre personne et un simple échange permet de bouleverser une existence.

Elle regarda tout autour d’elle, concentrée à ne laisser échapper aucun détail et puis soudain près d’un escalator, elle crut l’apercevoir. Elle s’apprêtait à se précipiter dans cette direction lorsque soudainement elle sentit une petite main s’agripper à son bras. Tandis qu’elle virevoltait vers la personne qui l’interpellait de cette façon elle entendit la douce voix de Charlotte lui dire :

« Thalie, je te fais signe et je t’appelle depuis tout à l’heure ! »

« Oh pardon Charlotte ! Je sais que tu vas encore me prendre pour une folle mais il faut à tout prix que je retrouve quelqu’un ! »

Thalie sans autre préambule attrapa la petite main de Charlotte et l’entraina à sa suite.

Thalie était tellement obnubilée par son envie de le rejoindre que malgré ses difficultés à se mouvoir, elle le fit avec une célérité encore jamais éprouvée. A tel point que Charlotte qui n’avait pas prévu de telles retrouvailles tirait à présent un peu sur sa main pour échapper à sa « serial kidnappeuse » ^^

« Mais Thalie… » Tenta-t-elle de protester.

Cependant Thalie n’avait qu’une obsession et était focalisée sur celle-ci. Elle s’apprêtait à entraîner Charlotte dans l’escalator un peu sans ménagement quand brusquement son amie se libéra d’un geste : « t’es dingue Thalie ou quoi ? »

« Oups Charlotte, désolée ! Ecoute je reviens ! Je t’explique tout à mon retour ! Attends moi surtout ! »

Thalie tentait de rester optimiste mais au fur et à mesure que les minutes passaient et au fur et à mesure que la foule se densifiait, elle commençait à se convaincre qu’il lui faudrait sans doute renoncer.

Tout à coup, elle crut reconnaître une mèche blonde dans la file d’attente de la billetterie du métro. Elle s’approcha, le souffle un peu coupé, l’homme lui tournait le dos et s’apprêtait à effectuer un paiement par carte pour obtenir des tickets de métro. Elle se mit à sa hauteur pour mieux scruter son visage. Elle tentait vainement de le dévisager quand l’homme en question se tourna vers elle avec animosité. « Tu veux pas que je te donne ma carte bleue en plus de mon code non plus ??? »

Cet homme au visage déformé par la colère et au petit poireau au coin du nez n’était absolument pas l’inconnu du train.

Dans un souffle Thalie pria qu’il veuille bien l’excuser de sa méprise et s’éloigna à grandes enjambées, tous les regards de la file d’attente étaient posés sur elle.

Elle allait capituler et remonter auprès de Charlotte lorsque son œil fut attiré comme par un aimant en direction de l’entrée de la ligne de métro numéro 4. Il était en train de franchir la barrière de métro. Elle se rua vers le point miraculeux où elle venait de l’apercevoir enfin et là pas de doute c’était bien lui !

Elle fouilla ses poches à la recherche d’un ticket qui y traînerait mais bien évidemment n’y trouva que du vide…

Elle qui avait l’habitude d’être optimiste se trouva presque aux portes du désespoir lorsqu'elle réalisa que le temps qu’elle achète un ticket et qu’elle tente de le rejoindre il serait probablement trop tard.

Elle baissa la tête en soupirant et vit dans son champ de vision apparaître le ticket de la dernière chance ! Charlotte était descendue et avait suivie Thalie de loin et c’est elle qui lui tendait le ticket.

« Allez file ! »

Oh purée comment Thalie avait envie de faire plein de bisous à son amie ! Mais elle le ferait plus tard. Les yeux remplis de reconnaissance, elle s’empara du ticket, tenta de se faire la plus petite possible pour passer le sas et déboula les marches en moins de temps qu’il ne fallait pour « l’écrire ».

Elle le vit de dos, il s’apprêtait à entrer dans le wagon du métro…au moment où elle s’approchait, il entra et se tourna vers la porte d’entrée en s’accrochant à la barre près de cette dernière. Thalie, s’arrêta, souffla, réfléchit à ce qu’elle allait pouvoir lui dire…un peu trop sans doute. Au moment où elle allait entrer, elle entendit le petit sifflement caractéristique annonçant la fermeture automatique des portes. C’est là qu’il la regarda, il avait un regard si expressif, ses yeux verts teintés d'or pétillaient d’un petit éclat joyeux. Thalie hésita une seconde trop tard et ne put s’engouffrer dans le wagon à la suite de SON inconnu…elle posa sa main sur la vitre…il fit de même…un peu comme si au travers du verre froid ils étaient en capacité de ressentir leur chaleur réciproque. Il lui sourit, ses dents bien alignées et blanches dénotaient dans le bruit assourdissant et la crasse environnante du métro et il eut juste le temps de lui mimer quelque chose avant que le métro ne commence à s’éloigner. Thalie resta figée, elle l’avait rattrapé mais elle n’avait pas pu l’empêcher de partir. Elle en aurait presque pleuré de rage et puis dans son cœur, elle sut que ce n’était peut être tout simplement pas l’heure…

Charlotte venait d’arriver à ses côtés. Thalie se tourna vers elle. Des explications étaient nécessaires à présent.


J'espère que cette suite pourra vous plaire et vous donnera l'envie à nouveau d'une suite. 
Pour votre participation aujourd'hui j'aimerais vous soumettre un titre à notre histoire. 

1/ L'inconnu du train
2/ La vie amoureuse d'une ronde 

Vous pouvez aussi me proposer un 3ème titre qui vous paraitrait plus judicieux. 
A tout moment bien sur, nous pouvons arrêter cette histoire si elle ne vous convenait pas.

Bonne journée!

Natalouschka

6 commentaires:

  1. c'est moi dans le métro?lol
    moi j'aime bien le titre "l'inconnu du train" ou "mon inconnu sur les lignes..." car il y a le train et le métro? bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Charlotte et merci !
      Du coup j'ai choisi "l'inconnu des lignes" pour titre! et je poste aujourd'hui une suite!
      Gros bisous

      Supprimer
  2. moi aussi j'aime bien le titre 1 l'inconnu du train
    j'étais déçue quand j'ai vu que la majorité avait choisi la suite, mais grâce à ton grand talent le suspense reste entier et j'ai hâte de découvrir la suite
    brigitte

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Moi aussi je préfère le titre 1. Un peu déçue également de voir qu'elle l'a retrouvé, mais le suspense continue, alors vivement la suite.
    Et c'est très bien écrit, alors bravo. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de poster ce gentil commentaire qui me fait très plaisir! Je vous propose la suite aujourd'hui. Désolée d'avoir tant tarder, j'ai parfois peu de temps le week end. J'espère que cette suite sera à la hauteur de vos espérances. Gros bisous

      Supprimer