mercredi 10 août 2016

Quand un homme parle d'amour...

Ce matin je me réveille en douceur et comme tous les jours je jette un oeil sur les nouvelles publications facebook. Sur un groupe j'ai l'immense surprise de trouver ce petit texte. A la fin de la lecture j'avais ce petit sourire dont nous ne prenons conscience que bien après qu'il soit apparu sur nos lèvres.
Ephynael, c'est le nom de l'auteur de ce magnifique texte, a du talent...il a celui de nous donner l'envie d'être aimée de cette façon si sensuelle et romantique que sa plume décrit avec magnificence!
Je vous laisse le savourer tel qu'il l'a écrit.

Natalouschka

Chloé Marshall
Fiction....
Elle est là, je l’ai trouvée !
Cette femme que j’attendais désespérément de trouver. Elle est tout simplement magnifique, on dit que le physique ne compte pas, je vais vous prouver le contraire.
Elle est brune, cheveux long, des cheveux brillants comme le plumage du plus extraordinaire oiseau que ce monde n’a jamais vu. Une chevelure ondulante, suivant sa démarche, elle fait d’elle un être sensuel, une vision de la femme telle qu’ elle doit être.
Ses yeux, n en parlons pas. Vert émeraude, c’est simple je suis hypnotisé dés que je croise son regard. On dit que les yeux reflète l’âme, alors dans ses yeux, je lis gentillesse, amour mais aussi cachotière et coquine. Elle a un regard envoutant et profond. Elle me regarde avec amour et tendresse, dites moi quel homme pourrait résister à ça, je fond à chaque fois.
Son sourire, éclatant de bonheur, elle se sent bien dans sa peau, elle sourit a la vie. C’est simple, je suis aussi obligé de sourire bêtement et ça m’énerve, ces risettes automatiques que j’attrape, je redeviens un enfant innocent.
Une bouche sensuelle, prête à recevoir mes lèvres, elles sont divines sous mes baisers.
Son corps, bien-sûr elle n’est pas taillée comme ces filles des magazines people mais je raffole de ses courbes et de ses rondeurs. Mes mains ne se lassent pas d’en dessiner les moindres détails, une poitrine généreuse, des fesses rebondissantes qui font courber le dos. Et sa peau, douce et délicate, granuleuse car elle frissonne à chaque fois que je la touche.
Bien-sur elle ne vous correspond peut être pas, mais moi elle m’a touché en plein cœur, l’attirance directe. Je ne peux plus détourner mon regard d’elle.
En plus de ça elle est formidable, intelligente, toujours de bon humeur. Son rire communicatif fait rayonner la pièce. Les heures avec semblent être des secondes, le temps passe trop vite. On est bien, on se sent bien. L’un contre l’autre et aussi l’un en face de l’autre, on est aux anges, on en oublie les soucis de la vie, on en oublie le temps qu’il fait, on en oublie nos passé douloureux.
Mais ce bonheur dure un instant, je dois rentrer, une longue route m’attend. Car le seul hic, c’est que l’on vit à 1000km loin de l’autre. Alors cet instant de bonheur devient lui aussi souvenir et on trépigne d’impatience de recommencer indéfiniment lorsque l’on se retrouvera encore une fois.
L’amour à distance n’est pas toujours facile à vivre mais ces kilomètres qui nous séparent à nos yeux et pour notre cœur ne sont que quelques mètres qui nous séparent du vrai bonheur.

Ephynael

3 commentaires:

  1. ... Je l'ai lu en direct, éphy est un vrai poète qui caresse avec ses mots aussi bien qu'avec ses mains...

    RépondreSupprimer
  2. Merci à toi Anonyme d'avoir pris le temps de ce commentaire :)
    C'est toujours agréable d'avoir des retours sur nos partages.
    Bonne soirée et bisous à toi ainsi qu'à Charlotte ^^

    RépondreSupprimer