dimanche 20 janvier 2013

La petite fille aux allumettes...

Ce matin dans ma voiture le thermomètre indiquait la température de -10°, autant dire un froid glacial et si sec qu'il vous déshydrate la peau rien qu'en l'effleurant. Toutes les personnes que j'ai eu l'occasion de croiser aujourd'hui se sont plaint d'avoir vraiment très froid. Une vieille dame m'a même dit : "j'ai la sensation d'être nue tellement j'ai froid".
Ce soir je suis chez moi, bien au chaud dans ma chambre et sous ma couette et cependant je ne peux m'empêcher de ressentir le froid pincer le bout de mes orteils...et c'est là que j'ai une vraie pensée pour ces personnes et ces animaux qui ont à affronter cette rigueur hivernale. A toutes ces personnes qui vont peut être mourir de froid pendant que moi je rêverai dans la chaleur de mon lit...à tous ces chiens qui n'ont pas choisi cette vie d'errance auprès de personnes sans domicile. A ces personnes sans foyer qui se retrouvent sans autre choix que de devoir lutter contre l'abaissement de leur température corporelle...
J'aimerais tant avoir le don de leur apporter tout ce dont ils manquent si cruellement par ma simple pensée, je sais que malheureusement ce ne sont pas ces quelques lignes qui changeront quoi que ce soit à leur vie mais je tiens malgré tout à l'écrire.
Cela m'a rappelé une histoire que me lisait ma maman quand j'étais petite. Maman nous a toujours acheté des livres. Ces livres c'était de la magie qui entrait dans la maison...elle nous procurait beaucoup de contes et notamment penser à ces personnes sans ressource et dehors m'a rappelé cette histoire en particulier de la petite fille aux allumettes par Hans Christian Andersen (oui c'est lui qui a également écrit Le vilain petit canard, un autre grand moment de découverte littéraire quand j'étais petite).
Je n'ai pas envie de vous faire le résumé de ce conte d'Andersen parce que j'ai envie que vous le découvriez ou le redécouvriez par vous même avec toute l'émotion que cela exige...

Avec ce lien vous aurez la possibilité de vous laisser transporter par la voix d'une lectrice et de fermer les yeux en imaginant les scènes. La petite fille aux allumettes c'est ICI! (cela dure 8 minutes environ et il faut juste cliquer sur le lecteur une fois sur la page)

Si vous préférez lire le texte de façon intégral vous pouvez vous rendre ici : Texte de la petite fille aux allumettes



Seul quelqu'un qui a souffert du froid peut comprendre véritablement celui qui en souffre actuellement.
Je ne veux pas faire dans le misérabilisme parce que j'ai eu une maman formidable qui bien que seule pour nous élever a toujours fait en sorte que nous ne manquions de rien mes frères, soeurs et moi même.
Avec un seul salaire dans les années 80, une femme seule qui élevait ses enfants ce n'était pas simple et je me souviens que nous avons vécu pendant un an sous une tente dans un camping municipal parce que nous n'avions pas les moyens de vivre ailleurs. Durant la période hivernale maman avait trouvé une seule solution pour que nous ne mourions pas de froid, elle installait une vieille casserole dans laquelle elle mettait de l'alcool à brûler, nous craquions alors une allumette et nous étions nous aussi plein d'espoirs autour de ce feu improvisé qui nous apportait un peu de chaleur mais qui se consumait aussi très vite comme nos rêves...

Natalouschka

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire