dimanche 11 novembre 2012

Jean-Bernard Barsamian, un photographe à découvrir...




D'ici quelques temps, quand il sera TRES connu (ce qui ne manquera pas d'arriver...), vous pourrez dire que VOUS, vous connaissiez déjà son travail !!!

Rencontre avec Jean-Bernard Barsamian:

Bonjour Jean-Bernard, et, merci d'accepter de répondre à mes questions... Tout d'abord, accepterais-tu de me parler de toi et de la manière dont tu es arrivé à la photographie ?

J’ai toujours baigné dedans. Tout le monde a fait de la photo dans ma famille : mes arrières-grand-père, mon grand-père et mon père. J’ai commencé mes 1ères photos au reflex quand j’avais 10 ans.
Comme je suis daltonien, j’étais supposé ne pas pouvoir travailler dans la photo, mais, après le Bac, j’ai quand même voulu entreprendre des études. A l’époque, j’habitais à Vannes. J’ai voulu faire de l’apprentissage, mais, un concours de circonstance m’en a empêché. Ensuite, je suis parti à l’armée (où j’ai rencontré Michel… Spécial Dédicace !!!). A la fin de mon service, j’ai quitté Vannes pour venir m’installer à Paris. Pendant les 7 années qui ont suivies, j‘ai fait plusieurs métiers alimentaires.  Mais, parallèlement, je continuais à me former à la photo.
En 1999, je suis entré dans une société de production en tant que pigiste et l’année d’après, j’ai intégré la place de photographe en fixe. Pendant ces deux années, et jusqu’en 2006, j’ai fait du reportage institutionnel (J’ai même photographié celui qui, depuis, est devenu notre président de la République, François Hollande !!!).
De 2006 à 2009, j’ai donné des cours de photographie, j’ai mis en place la photothèque du Genopole d’Evry, j’ai fait de la photographie scolaire et j’ai travaillé pour le site internet « EasyVoyage.com » (pour lequel je photographiais des hôtels).
Depuis 2009, j’occupe un poste de photographe  aux archives départementales des Yvelines.
Entre temps, en 2003, je me suis inscrit en tant que photographe auteur.


Quelles sont les sujets, thèmes, lieux qui t'inspirent le plus dans ta pratique de photographe ?

Il y a 3 grands thèmes récurrents dans mon travail : le sport, le spectacle et les lieux inconnus. Entre 1996 et 2002, j’ai fait beaucoup de photo sur le thème du motonautisme. Ce que j’aime, en particulier, c’est qu’on peut jouer avec le graphisme et la composition pour obtenir une belle image.
Pour le spectacle, c’est très différent. Les artistes sont (théoriquement) des gens particulièrement expressifs. Il s’agit donc de capter les expressions, les émotions et, aussi, de jouer avec les lumières.
Enfin, mon travail sur les lieux inconnus, c’est parce que j’aime arriver dans un nouvel endroit et y découvrir des choses, un détail à côté duquel d’autres seraient passés sans y prêter attention.

Quant aux lieux qui m’inspirent… Je suis d’origine arménienne. Depuis longtemps, avec mon père, on avait le projet de partir en Arménie tous les 2. En 2011, on s’est lancé. On ne voulait pas de voyage organisé. On est parti avec une guide et un chauffeur. C’était la 1ère fois pour tous les 2. On voulait ne pas faire comme tout le monde, mais, au final, en voulant faire beaucoup de choses, en peu de temps, on n’a pas pu profiter des habitants réellement. On veut y retourner pour rencontrer l’humain. D’ailleurs, notre voyage a donné lieu à la création d’un blog : www.armenie-pere-et-fils.com


Est-ce que tu photographies selon tes envies ou selon des thèmes que tu t’imposes (ou qui te sont imposés) ?

Dans le cadre de mon travail au sein des archives départementales,  oui, c’est imposé… Ce sont des cartes, des plans, des documents… Et, ponctuellement, il peut m’arriver de travailler « à la commande ». Sinon, je photographie selon mes envies. Je pars me balader dans des endroits que je ne connais pas et j’essaie de trouver des photos intéressantes à faire. C’est plus du domaine du ressenti… C’est sur l’instant…

Quels sont selon toi les éléments nécessaires pour faire ce qu'on appelle une bonne photo ?

Il faut distinguer l’aspect technique et l’émotionnel. Comme je disais à mes élèves, « la photo, c’est subjectif ». Une personne va adorer une photo, alors qu’une autre va détester cette même photo. Avant tout, une photo doit parler aux gens…

As-tu gardé ton tout premier cliché ? Te souviens-tu de ce que tu avais photographié ? Peux-tu nous le commenter ?

Non, je n’ai pas vraiment de vrai 1er cliché. J’ai encore les photos que j’ai fait au reflex quand j’avais 10 ans. Les commenter, c’est compliqué… C’était un camp d’archéologie (c’est mon oncle qui tenait ça et j’allais l’été avec lui).

Accepterais-tu de me présenter 2 ou 3 de tes photos préférées
et de m’expliquer pourquoi tu les aimes ?

Je ne sais pas si ce sont « mes photos préférées ». En tout cas, ce sont des photos pour lesquelles je me souviens précisément du moment où elles ont été prises. Et, elles me représentent puisqu’on y retrouve les 3 thèmes que j’évoquais tout à l’heure… A noter qu’aucune des 3 n’a été prise au numérique, mais, à l’argentique…


Le musicien : Elle a déjà été exposée 2 ou 3 fois. C’est une photo de Bireli Lagrène, un musicien qui fait du jazz manouche. Elle a été prise au festival Django Reinhardt à Sannois/Seine en 2004. Il n’est pas en train de jouer. C’est un moment de calme pendant le concert. Il écoute un autre musicien qui fait un solo. J’ai capté son expression à ce moment là. J’ai choisi le noir et blanc parce que ça se marie bien avec la musique, le jazz surtout.




Motonautisme : Je t’en parlais tout à l’heure, j’ai fait beaucoup de photo sur le thème du motonautisme. Les bateaux ont des lignes très jolies et très intéressantes à photographier. Ajoute à ça les couleurs (souvent très vives) et tu peux faire des photos très graphiques. Pourquoi cette photo là plus qu’une autre ? Elle est symbolique. Elle prouve que, même en maîtrisant la technique, en photographie, il y a une part de « magie ». Comme, là, par exemple, avec la gerbe d’eau tout autour. On ressent l’effet de vitesse. La photo de sport oblige à être très rapide et à anticiper.





Le phare : Je suis passionné par les phares. Certains de mes voyages sont organisés en fonction des phares à voir. Là, c’est le phare de La Martre, en Gaspesie au Quebec. J’aime le graphisme et la composition de cette photo. L’opposition entre le bleu du ciel et le rouge du phare. Elle a été longtemps sur la page d’accueil de mon site internet. C’est celle qui me représente le mieux, je crois. Elle comme moi, on est dans les extrêmes !!!



Quels sont tes projets pour 2012-2013 ?

J’ai pas mal de projets en cours ou qui viennent de se terminer…

Du 12 au 21 Octobre 2012, j’ai exposé à « La ferme des mathurines » à Courcouronnes : « 3h par jour, 15 heure par semaine, 60h par mois si tout va bien » (50 photos), sur le thème des transports en commun. Cette exposition a connu un joli succès avec, notamment, 2 articles parus dans la presse. Il existe deux agendas (tirés en éditions limitées). Un avec les photos de l'exposition et un autre avec des inédits. Je travaille aussi sur une ébauche de livre avec les photos de cette même exposition. Je cherche à le faire éditer.

Toujours pour 2012, j’ai le projet de proposer cette exposition à la maison européenne de la photographie à Paris.

Et puis, en 2013, j’aimerai repartir en Arménie. Plus particulièrement, à Gyumri, pour faire un photo reportage sur celle ville qui a été ravagée par le tremblement de terre de 1988. Là-bas, se trouve une antenne de « Kasa » (http://www.kasa.am/), qui est une association qui s’occupe de gens en situation de précarité depuis le tremblement de terre. Je voudrais faire un reportage sur l’association et, en même temps, rencontrer 1 famille et la suivre au quotidien.

J’aimerais aussi publier un « carnet de voyage » de notre 1er voyage, en 2011.

Enfin, dernier projet, créer un atelier photo pour des personnes handicapées. C’est un projet commun avec un photographe du Bénin que j’ai rencontré grâce à « Facebook ». Il a vu mon travail sur le « Jumbo Run ». On voudrait faire une exposition avec les photos prises par les élèves de l’atelier et les photos que, nous-mêmes, nous aurons pris de nos élèves.

Merci d'avoir répondu à mes questions, Jean-Bernard. Je te souhaite de concrétiser tes projets et de continuer à rencontrer le même succès... mérité...

Ma fille et moi par JB Barsamian


Je vous encourage vivement à découvrir le travail de Jean-Bernard... C'est un artiste !!!

Claire 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire