vendredi 13 juillet 2012

"De bons voisins", un roman noir... Très noir !!!




J’avoue… En matière de littérature, j’ai des goûts un peu particuliers. J’aime les romans noirs. Euh… Disons, même, plutôt, TRÈS noirs. Donc, le bouquin que je vais présenter ne plaira pas à tout le monde. Mais, tant pis… Charlotte m’a dit : « Tu parles de ce que tu aimes… De ce que tu veux »… Bah, moi, « De bons voisins », j’ai aimé… Donc, j’en parle !!!

L’ « effet du témoin »… Qu’est-ce que c’est ? C’est la notion qui dit que, lors d’une situation d’urgence, les témoins sont d’autant moins susceptibles d’intervenir qu’ils sont nombreux (Quelques explications ICI).

« De bons voisins » raconte les derniers instants de Kat, une jeune femme agressée dans la cour de son immeuble, alors qu’elle rentre chez elle, à quatre heures du matin. Mais, c’est aussi (et surtout) l’histoire de ses voisins, témoins inertes de son calvaire : Patrick, jeune recrue de l’armée, angoissé à la veille de la visite médicale qui décidera de son départ pour le Viêt-Nam ; Erin, qui pense avoir tué un enfant ; Peter et Anne, un couple qui fait sa première expérience échangiste… 

Ryan David Jahn s’est inspiré d’une fait divers réel : le meurtre de Kitty Genovese, qui a défrayé la chronique dans les années 1960 (On en parle ICI).

Ce roman m’a « capturée » dès les premières lignes et je n’ai pu le lâcher qu’après avoir lu la dernière ligne. Je suis sortie de cette lecture un peu groggy, me demandant ce que j’aurais fait dans une situation similaire. Il n’est jamais facile de faire face à ses petites démissions ordinaires…

Et vous ? Qu’auriez-vous fait ? 

"De bons voisins" de Ryan David Jahn - Ed. Actes Sud - Coll. Actes Noirs (En vente ICI)

Claire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire