lundi 23 avril 2012

Les beaux ongles, symbole de féminité !

Je n’ai jamais eu de belles mains, de beaux ongles. Même si j’ai arrêté de les ronger en 3ème, c’est-à-dire il y a une quinzaine d’années, mes ongles ne sont pas beaux.

Après c’est une question de morphologie, comme tout. Les miens ne sont pas longs à l’intérieur, sur le doigt, et ils sont trop fins et cassants, alors je n’arrive pas à les garder longs.

J’ai donc testé plusieurs manières d’avoir des beaux-faux ongles et je vais vous dire ce que je pense de chaque méthode testée.


Les faux ongles que l’on colle :
A faire soi-même ou par une esthéticienne (comme chez Marionnaud par exemple), les faux ongles que l’on colle est la manière la plus rapide, la plus simple et la moins invasive pour nos ongles de les rendre plus jolis.
De 5 à 50€ environ.

Les plus : rapidité, moindre coût, n’abîme pas les ongles naturels.

Les moins : ça ne tient pas longtemps, les ongles collés ne sont pas forcément à la bonne taille de nos ongles naturels.


Le gel UV :
Réalisable chez Sephora entre autres, il s’agit de poser une capsule au bout de l’ongle, et d’enduire l’intégralité de l’ongle naturel et de la capsule par du gel. On place ensuite nos mains pendant quelques minutes sous une lampe UV pour faire durcir et sécher le tout. L’ongle poussant, il faut faire un « remplissage » de gel toutes les trois semaines au niveau de la racine de l’ongle.
De 60 à plus de 100€ selon le salon.

Les plus : effet naturel, théoriquement ils ne se cassent pas (j’en ai tout de même cassé un bêtement deux jours après la pause :/).

Les moins : très cher, à entretenir toutes les trois semaines.


La résine :
Réalisable en salon, je le fais moi-même dans les coiffeurs afro du célèbre quartier parisien, presque le même système que le gel UV, capsule collée sur le bout de l’ongle, coupée à la taille désirée, puis l’ongle et la capsule sont enduits de résine posée au pinceau, qui sèche à l’air libre. Comme pour le gel, l’ongle poussant, il faut y retourner toutes les trois semaines.
Environ 20€.

Les plus : pas cher du tout, l’épaisseur et la longueur sont vraiment à notre convenance, très bonne résistance.

Les moins : se déplacer dans ce quartier pas forcément tout près de là où on vit, l’ongle est poncé (mais on peut refuser, moi c’est ce que je fais) et ça le rend très/trop fin et fragile quand on retire la résine.


Une fois que nos ongles sont longs, incassables (ou presque) et beaux, on peut se permettre de jouer avec les vernis, les couleurs, et faire de beaux dessins (quand on sait faire, je débute à peine, je n’ai pas le temps) dessus !
Bref, pour moi quand on est une femme, avoir de beaux ongles soignés, vrais ou faux, est un véritable atout charme ! Foncez !


Mariama.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire