vendredi 1 juillet 2016

so beautiful!

http://svetlanakashirova.com/

mardi 28 juin 2016

Les aventuriers des ancêtres retrouvés!

J'avais envie d'un titre un peu spectaculaire afin de vous parler d'un sujet que beaucoup pourraient
trouver rébarbatif mais que, personnellement, je trouve passionnant: la Généalogie!
Partir sur les traces de ses ancêtres c'est un peu comme de se mettre en quête d'un fabuleux trésor.

"Par avance je tiens à prier toutes les personnes qui seraient en mal d'identité ou qui auraient coupé les ponts familiaux (de façon volontaire ou non) de bien vouloir excuser mon enthousiasme concernant ce sujet qui peut être vous affecte...(je referme la parenthèse)"

Je disais donc qu'aller chercher ses racines et l'endroit où elles sont ancrées peut être une originale aventure! C'est bientôt l'été, cela pourrait même être la bonne idée d'un séjour à thème "sur la trace de mes ancêtres"!

Bon je dois bien vous avouer qu'avant il faut que vous vous transformiez en méticuleuse enquêtrice/méticuleux enquêteur...
Dans un premier temps, déterminez la branche qui vous intéresse. Est-ce que c'est celle de votre nom? Est-ce que vous avez envie de découvrir tout ce qui est en ligne directe? Est-ce que vous voulez découvrir des oncles, des tantes, des cousins, cousines?
Personnellement j'avais envie de voir jusqu'où je pouvais remonter mon nom de famille alors j'ai commencé à m'intéresser à ça. Très vite j'ai obtenu des résultats sans même avoir à me déplacer. La magie d'internet et aussi des archives en ligne a joué en ma faveur. Pourtant j'ai commencé il y a une dizaine d'années. Tous mes ancêtres sont situés au même endroit, ça a facilité grandement les choses.

Le déclic je l'ai eu le jour où j'ai du renouveler une carte d'identité. Nous l'avions toujours fait avec ma mère et puis là je ne sais pas pourquoi j'ai regardé nos actes de naissance (documents indispensables pour refaire des pièces d'identité) à elle et moi. Et j'ai trouvé celui de ma maman tellement joli, il était tout manuscrit alors que le mien était tout dactylographié (vous allez me dire normal...pas la même époque). Sur l'acte de naissance de maman, il y avait des informations concernant mes grands-parents et même leur signature.  Je me suis alors demandé si sur celui de mon grand-père il y aurait des informations parce qu'il avait toujours été mystérieux à ce sujet et prétendait être orphelin.
La secrétaire de mairie de l'endroit où était né mon grand-père a été adorable et passionnée, elle même, de généalogie m'a envoyé non pas seulement l'acte de mon grand-père mais de tous les ancêtres qu'elle a trouvé sur la commune et dont les archives se trouvaient encore en mairie. Quelle surprise j'ai eu en ouvrant le courrier! Elle avait même mis de petites cartes postales du village. C'était trop adorable et je découvrais avec stupeur mais beaucoup d'émotion des tas de choses sur ma famille.
C'était tellement génial que j'ai cherché pendant des mois et des mois dans les archives en ligne après ça.
Aujourd'hui je peux dire que mes ancêtres sont tous mayennais et bretons. Pour la branche bretonne, qui est la plus volumineuse, j'ai eu la chance extraordinaire de trouver des ancêtres vers 1500 qui étaient de petits seigneurs. Tous ceux avant étaient cultivateurs, des gens de la terre dont je suis très fière également.
Mais ce petit seigneur m'a permis de remonter il y a peu vers un ancêtre qui était écuyer de Jean IV Duc de Bretagne et qui a ratifié le traité de Guérande en 1381.

Photographe Laurent Thiroux, lieu: Pierrefonds


Quand nous replaçons tous ces ancêtres au regard de l'histoire c'est impressionnant d'imaginer tout ce qu'ils ont vécu ou ont pu vivre.
Et puis parfois les actes nous révèlent de drôles d'information! Ce fut le cas pour une de mes ancêtres dont l'acte de décès précise qu'elle est morte en allant chercher du pain. Là, je me suis dit et bé dis donc aller chercher du pain à l'époque c'était ça aussi toute une aventure!

Il y a peu j'étais partie en "roadtrip" avec ma meilleure amie et nous avions décidé d'aller en Bretagne. C'est curieux mais pas un seul instant j'ai pensé ah oui tiens au fait nous allons traverser les terres où vivaient mes ancêtres! Et puis soudain un grand cri de ma part à la lecture des panneaux, je me suis jurée d'y retourner et d'aller explorer les églises, les cimetières et bien sur les beaux villages où "mon" histoire a commencé très certainement.

J'espère vous avoir donné l'envie de pousser la porte des archives et de vous mettre vous aussi en quête de vos ancêtres!

Je vous embrasse!


Natalouschka

lundi 27 juin 2016

Bref...j'ai regrossi!

Photo par Nadir Merkal, www.nadir-merkal.fr, maquillage par Alexandra, lieu: maison esprit boudoir
Ce soir j'ai envie de vous livrer un petit texte intime parce que ce blogzine a aussi été créé pour vous livrer le quotidien tel que vous pouvez le vivre vous même. Parce que BigBellesMag "sert" aussi la communauté ronde ou plutôt ce qu'il en reste.
Je dis ça parce que je ne sais pas si vous l'avez remarqué autour de vous mais personnellement j'ai la sensation d'être, un peu, un de ces mammouths voués à la disparition de l'"espèce"...(je le dis au second degré bien évidemment). Les opérations bariatriques se multiplient et comme par magie transforment les anciennes "défenseuses" de l'acceptation de soi en spécialistes du avant-après "photogéniales"...Je me dis que grâce à ça je pourrai écrire un jour un roman d'anticipation où les rondes et ronds auront disparus de la planète...(pour celles et ceux qui pourraient se sentir visés surtout lisez tout ça avec humour et second degré)
Revenons donc à mon histoire! En 44 ans d'existence je crois avoir passé plus de 35 ans à me battre contre ces KILOS qui parfois m'empoisonnent l'existence et qui à d'autres moments ont pu faire ma fierté ou tout au moins m'ont permis de me sentir vraiment quelqu'un de singulier et de protégé. C'est un peu comme si ces kilos en dehors de la norme colmataient mes failles et mes faiblesses.
Et puis j'ai accumulé et accumulé cette graisse protectrice jusqu'à ce que mon âme calfeutrée en arrive à étouffer à l'intérieur de cette prison volumineuse. Je suis sure que ces mots là peuvent parler à bon nombre d'entre vous. Je me suis tellement barricadée à l'intérieur de moi même qu'il m'a fallu, étape de ma vie, passer par une opération il y a quelques années...j'avais atteint le poids record de 137 kilos pour 1m55. C'était il y a plus de dix ans à présent, j'ai porté un anneau...Anneau qui a bien failli virer au cauchemar et que j'ai été contrainte de faire retirer. J'étais retombée à 115 kilos qui est vraiment un poids de forme chez moi. J'ai joué au grand YO-YO du poids, reprise de kilos jusqu'à 120...bon là encore c'était pas topissime mais ça me convenait tout de même. A 125, l'inquiétude s'installe chez moi car je sais que passé cette barre fatidique ça peut aller très vite après ça. J'ai donc refait un énième régime...le DU---, attention celui qui dit DUCON a perdu! (rires) J'ai bien perdu et je suis revenue à mon fameux poids de forme. J'ai stagné pendant au moins 1 an et puis après ça, j'ai remonté lentement avec quelques périodes de stagnation. Bref...j'ai regrossi! Actuellement je suis arrivée au poids de 131 kilos. Je le dis sans emphase et pourtant je meurs d'envie de vous dire ce que je ressens...je me sens mal tout simplement. C'est un peu comme de porter un accoutrement dont vous n'auriez plus besoin, comme un costume accessoire qui se serait agrandi avec le temps et les lavages...j'ai du zapper le mode rétrécissement que certains vêtements empruntent. Finalement notre corps devrait être fait en jean...idée à soumettre au Créateur! ^^
Bref...vous l'avez compris : j'ai regrossi!
Quand je suis là inactive à rêvasser souvent j'oublie le poids de mon corps et puis voilà il me faut me déplacer et là la réalité retombe jusque dans mes pieds. Ben oui mes pieds...car imaginez que vous ayez l'impression qu'à chacun de vos pas tous les os de vos pieds sont en train de se briser. Se lever, se mouvoir devient une véritable torture, votre dos vous fait souffrir, vos hanches aussi, vos genoux, vos épaules...lentement ce corps vous enferme mais d'une autre manière. Vous êtes caparaçonné mais en même temps vous vous détruisez de l'intérieur. Et puis vous ne pouvez pas montrer votre détresse à ceux qui vous entourent, déjà parce qu'ils ne comprendraient pas, pire ils vous culpabiliseraient en disant que c'est pourtant pas compliqué de maigrir...que c'est "juste une question de volonté"...que si les gros se plaignent et bien ils n'ont qu'à moins manger et voilà. Ils ne peuvent pas imaginer une seconde la lutte qu'il faut engager contre soi même pour faire les petits actes du quotidien et combien il est difficile de se défaire de cette spirale infernale. Bref...j'ai regrossi quoi...
Tiens me vient une autre idée...au Créateur il aurait aussi fallu commander un bouton accessoire permettant de maigrir ou grossir mais à volonté...cela aurait été plus simple.
Franchement je sais que je n'ai pas envie de maigrir au point de devenir une autre moi même qui mettra des photos d'avant-après et semblera se réjouir de ça. Je pense qu'après 35 ans passés dans le corps d'une ronde il me serait difficile de vivre de façon épanouie dans un corps qui ne "m'appartiendrait pas vraiment"...mais en même temps je m'interroge sur les moyens réels que j'ai de perdre une trentaine de kilos.
Bref...j'ai regrossi et je vous raconte ma vie ^^
A très vite!

Natalouschka

dimanche 26 juin 2016

Les hippodromes, c'est mon "dada"! à lire ou à relire!

le légendaire Ourasi

Je viens d'un département où le cheval est omniprésent: la Mayenne. On y trouve de nombreux élevages et on y entraîne aussi les chevaux de course.
Pour moi le domaine du cheval cela reste énormément de souvenirs liés à ma maman, grande passionnée de chevaux, de champs de course et de courses de chevaux, elle tenait d'ailleurs ça de famille puisque son père l'emmenait toute petite déjà sur le champ de course de Meslay-du-Maine.
Je la revois encore épluchant les journaux spécialisés et ce sont des souvenirs émus qui remontent à la surface. Heureuse de remporter parfois quelques francs, elle jouait tous les samedis et dimanches. 



et bien d'autres bien sur...





Elle aimait l'ambiance des champs de course et je dois avouer que c'était une bien chouette sortie pour nous les enfants. Nous avons fait les nocturnes à Amiens. Nous nous sommes amusés comme des fous à Vincennes. Nous avons été émerveillés à Chantilly lors du fameux prix de Diane et ses chapeaux tous plus impressionnants les uns que les autres (d'ailleurs MissBotero y ferait fureur avec ses petits chapeaux!). Nous nous sentions en terrain conquis à Compiègne. Nous avons aussi connu Maisons-Lafitte...bref que de souvenirs intenses. Des moments de bonheur partagés. 
Les tickets du PMU ont bien changé au fil du temps, petites avec ma soeur nous nous battions pour être celle qui allait faire les trous dans les tickets avec la pince spécial tiercé! 


Au début maman misait sur les tiercés et les couplés et puis sont apparus bien plus tard les quarté, quarté + et autre quinté... 
Maman connaissait des jockeys à force et ça me faisait toujours sourire quand elle leur demandait un tuyau en précisant pas percé!
C'était rigolo dans les années 80 parce qu'il faut bien dire que c'était un domaine assez masculin, il n'y avait que peu de femmes joueuses. Mais maman n'était pas conventionnelle et ne l'a jamais été.
Il y a des noms de chevaux qui sont restés gravés dans ma mémoire et des noms de jockeys également.
Depuis le décès de maman je n'ai pas rejoué une seule fois et aujourd'hui j'aimerais bien retrouver ce milieu qui était bien sympathique au final.
Et vous, vous êtes vous déjà rendu dans un hippodrome? 

Natalouschka



vendredi 24 juin 2016

La tarte salée "Grand N'importe Nawac"!

Depuis un moment mes goûts alimentaires changent et j'ai parfois envie d'expérimenter des choses nouvelles.
Je n'avais, par exemple, jamais mangé de pommes de terre vitelotte.
Les affaires scandaleuses liées à notre alimentation m'influencent aussi je pense.
Quoi qu'il en soit j'ai de plus en plus envie de manger des produits frais et surtout des produits que je vais cuisiner moi même.
J'avais acheté de la pâte feuilletée dans l'idée de me faire une tourte aux poireaux et puis avant que j'ai pu la faire j'ai eu un souci de santé.
Plusieurs jours ont passé avant que je n'ai de nouveau envie de faire de la cuisine. Et là je me suis aperçue que j'avais acheté des tas de choses que je comptais manger séparément mais comme je ne voulais pas étaler leur consommation de nouveau sur plusieurs jours j'ai fini par utiliser tout pour le mettre dans la même tarte salée.
J'avais acheté des pommes de terre vitelotte et des pommes de terre rattes pour faire une salade mais je me suis dit qu'elles seraient tout aussi bonnes dans ma tarte.
Je vous livre donc la recette un peu folle que j'ai réalisé avec les ingrédients que j'avais dans mon frigidaire.

Ingrédients:
Pâte feuilletée
Lardons
2 Pommes de terre vitelotte 
Quelques pommes de terre "rattes"
Blancs de 3 poireaux
Petite barquette de brocolis
Sel
2 petites briquettes de crème liquide

J'ai d'abord fait cuire dans une casserole d'eau salée les pommes de terre (vitelotte+rattes), les blancs de poireaux (quand je dis blanc c'est vraiment uniquement le blanc car j'ai horreur de la texture du vert) et les brocolis.
Pendant que cela cuisait assez rapidement j'ai posé ma pâte dans mon moule à tarte et j'ai piqué la pâte avec une fourchette. J'ai ajouté une couche de lardons sur le fond de la pâte à tarte. Une fois les légumes cuits je les ai BIEN égouttés (de manière à ce qu'il n'y ait pas d'eau qui vienne gâcher le mélange) et j'ai alterné un peu de chaque légume sur la couche de lardons. J'ai rajouté des lardons à la préparation sur le dessus de la tarte puis j'ai ajouté les 2 petites briquettes de crème liquide. Je n'ai pas ajouté de sel car les lardons apportent déjà la note salée et puis les légumes ont été cuits dans de l'eau un peu salée. Vous pouvez ajouter un peu de poivre si vous le souhaitez, moi je ne l'ai pas fait.
J'ai ensuite enfourné ma tarte dans le four (sur mon thermostat il y a tarte donc je ne sais pas à quelle température mais c'est la même température que pour les tartes c'est à dire environ 190°), je l'ai laissé cuire pendant 30 minutes et ensuite je me suis régalée!
Bon c'est vrai que c'était un peu n'importe quoi visuellement mais je me suis dit que ça aurait pu avoir un énorme succès face à des enfants parce que les couleurs inhabituelles avec le violet de la vitelotte(entre autre) aurait pu être très attirant. Visuellement n'importe quoi mais gustativement excellent!
Finalement je la referai peut être ^^ et vous?

Aspect intermédiaire de la tarte avant l'apport en crème liquide et avant passage au four (l'idiote que je suis a  omis de faire l'ultime photo! Veuillez m'excuser!



Natalouschka


jeudi 23 juin 2016

Clafoutis aux cerises d' Angie

Ingrédients 

-700 g de cerises bien mûres
-2 oeufs + 2 jaunes d'oeufs
- 5 cuillères à soupe de farine (100 g)
- 5 cuillères à soupe de sucre roux (100 g)
- 1/4 de litre de lait (25 cl)
- 60 g de beurre
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 sachet de sucre vanillé (facultatif)




Préparation

Lavez et équeutez les cerises. Allumez votre four à thermostat 6/7 (180/200°C)
Dans un plat à tarte, mettez le beurre puis enfournez-le.
Battez les oeufs en omelette, ajoutez la pincée de sel ainsi que le sucre.
Mélangez bien (au fouet ou au robot). Ajoutez l'extrait de vanille, mélangez et jetez la farine en pluie.    Mélangez bien jusqu'à obtenir un liquide épais et onctueux.
Sortez le beurre fondu du four, ajoutez-le au liquide puis ajoutez le lait tout en remuant.
Une fois mélangé, ajoutez les cerises à la préparation.
Avec un essuie-tout, étalez le beurre resté dans le plat pour le graisser, puis ajoutez la préparation.
Ajoutez quelques noisettes de beurre par dessus.
Enfournez 45 minutes (jusqu'à ce que le dessus commence à bien dorer).
Dès la sortie du four, saupoudrez de sucre vanillé.
Servez tiède.


 Mon secret 
 La formule du clafoutis peut être utilisée avec d'autres fruits que les cerises.
Certaines personnes préfèrent dénoyauter les cerises mais le noyau renforce la saveur.


Angie 

mardi 21 juin 2016

"Crèmes Brulées " d'Angie


Recette pour 8 crèmes: 

7 jaunes d'oeufs
150 g de sucre en poudre
7 dl de crème liquide (700 g)
2.5 dl de lait (250 g )
1 gousse de vanille







Blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre.
Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue
puis enlever les graines avec la pointe d'un couteau.
Rajouter la crème liquide au lait vanillé puis le mélanger aux oeufs.
Mettre l'appareil dans des ramequins à crème brulée
Faire cuire 1 heure à 90 degrés.
Laisser refroidir avant de les brulés au chalumeau avec du sucre roux !!!

Angie 

Milka, la vie en mauve!



Bientôt Pâques et bien sur avec elle la tradition d'offrir du chocolat.
Il faut bien avouer qu'en matière de chocolat il y a une marque qui m'étonne depuis quelques temps par son renouvellement de produits. C'est la marque Milka, chocolat certes mais pas que!
Il y a quelques temps elle nous offrait de nouveaux gâteaux à croquer, tous très originaux et très bons.
Et bien oui! J'ai tout essayé!
Il y a les Milka choco MoOoo, des sablés en forme de vache dont l'un des côtés est recouvert de chocolat. Je leur mets un 6/10, parce que je ne suis pas une folle de sablés mais ils peuvent sans doute faire leur petit effet ludique auprès des enfants.
Les Milka choco extrême, ça ressemble un peu au Kit Kat en texture mais c'est rond et aussi très bon. Je leur accorde un 8/10. Oui j'aime bien les gâteaux qui ont plusieurs couches comme ça un peu craquantes, miam!
Les Milka cake&choc, alors ça c'est comme un petit gâteau au yaourt avec à l'intérieur du chocolat qui craque. C'est mon préféré de toute la gamme! J'adore sa forme en plus, en petits carrés qui permet de le déguster lentement...humm! Je leur donne un 9/10!
Les Milka choco Twist, eux ils ressemblent à des petits cakes aux fruits mais en place et lieu des fruits ce sont des pépites de chocolat. Bon mais sans intérêt spécial pour moi, je leur accorde tout de même un 7/10.
Enfin dans la gamme des gâteaux il y a les Milka choco Tutti, alors eux, ce sont différentes couches de textures différentes, un moelleux, une espèce de petite mousse de chocolat au centre et recouverts d'une couche un peu craquante. Ils sont excellents aussi. un 8,5/10 pour ce dernier.
Il faut tout de même laisser un peu de temps passer avant d'en racheter pour éviter de se lasser.

L'autre jour ma soeur est revenue avec des petites tueries milka, une nouveauté encore. Ce sont des Milka Toffee...aie aie! C'est vraiment trop bon!


Ma soeur adore les Crispello et moi j'aime aussi les plaquettes de chocolat au lait et caramel.
De temps en temps je m'accorde aussi des mini carrés de chocolat Milka, c'est vraiment délicieux!

Je suis allée faire un tour sur leur site et je vais m'arrêter là parce que sinon je crois que je serai intarissable.
Mais vous y trouverez des recettes et tous les produits ainsi que les informations nutritionnelles (oui ça peut éventuellement être utile lol).
 Ils avaient lancé un jeu qui permettait chaque jour d'aller gratter pour tenter de récupérer des cadeaux à l'occasion de Pâques. A l'heure où cet article sera publié le jeu sera presque terminé malheureusement.
Mais sait on jamais! La chance vous sera peut être accordée!

En tout cas je vois vraiment la vie en mauve et c'est vrai que les vaches sont toutes jolies revêtues de cette couleur. Si vous apercevez une marmotte n'oubliez pas de lui fournir le papier d'alu!

Natalouschka

vendredi 10 juin 2016

mercredi 8 juin 2016

Bienvenue chez les ch'tiots Picards!

Aujourd'hui c'est la sortie des films comme chaque semaine, comment aurais-je pu laisser passer l'occasion de vous parler du film retraçant une partie de l'histoire de Kamini?
Kamini, mais si! C'est sur que vous vous souvenez de lui! Il avait réalisé un rap parodique qui nous restait en tête après l'avoir entendu: Marly-Gomont. Un petit village picard où il avait grandi.

Alors voilà j'ai vu les bandes-annonces du film et ça a l'air trop top! Alors j'encourage tout ceux qui aiment sourire à aller voir ce film!



En plus je pense que des sujets forts y seront traités avec légèreté mais sans concession. Et puis de ce que j'ai vu, les acteurs ont l'air super géniaux!



De mon côté je vais y aller! Qui vient avec moi?

Natalouschka 

mardi 7 juin 2016

Un cadeau que tout le monde devrait offrir...



Depuis quelques années déjà j'ai de plus en plus d'intérêt pour le questionnement intérieur, il me reste encore beaucoup de chemin à faire mais j'ai au moins compris une chose c'est que tout ce dont j'ai besoin est en moi...
J'ai commencé à me dire que si je veux être heureuse il me faut trouver le bonheur en moi, j'ai commencé à chasser tout ce qui est négatif. Le côté négatif autour de moi, tout comme à l'intérieur de moi. Je me suis éloignée des personnes qui ne veulent pas s'élever en pensées positives, j'ai claqué la porte à mes idées sombres, je me suis intéressée à la loi d'attraction. J'ai lu, je me suis documentée...
Et vous savez quoi? Si un jour vous avez foi en vous même et en ce à quoi vous rêvez véritablement et bien cela vous arrivera dans la réalité. C'est bien plus qu'une simple promesse. Nul autre que vous même ne peut vous rendre plus heureux. C'est ainsi que j'ai eu la surprise de constater que de jour en jour j'allais mieux. Mieux j'allais et plus les lendemains étaient merveilleux. Plus c'était merveilleux et plus j'étais motivée pour que ça aille encore mieux.
Alors je ne suis pas en train de vous dire que tout est devenu rose (arf j'aime pas le rose! sourire) mais que si votre moral va bien, les petits matins qui déchantent finissent tous par disparaître très rapidement.
Aujourd'hui je veux vous offrir un cadeau. Un cadeau comme celui que nous souhaitons pour tous ceux que nous aimons, un cadeau qui je l'espère sera comme un déclic pour vous et vous donnera l'envie de pousser plus loin la porte du bonheur.
Cette vidéo dure une heure...une heure de votre vie contre des réflexions emplies d'espoir, est ce que ça vaut la peine?
C'est à vous de prendre la décision...
Je vous embrasse avec amitié,

Natalouschka 

lundi 6 juin 2016

Croissants surprise

Voici une petite recette pour les gourmands :

Il faut:
_ Une pâte feuilletée
_ Des schokobons
_ des Carambars au nougat







Les étapes:

1. Etalez votre pâte feuilletée et découpez là 12 parts et faire une petite fente sur la partie exterieure de la pâte



















2. Déposez un schokobon ou un carambar sur chaque part



3. Enroulez un à un le triangle pour donner la forme du croissant



4. Mettez au four pendant 10 minutes sur four moyen









5. Sortez du four, et déposez les dans une assiette pour qu'ils refroidissent un peu.

6. Dégustez !




dimanche 5 juin 2016

Je suis INDESTRUCTIBLE!

A l'heure où j'écris cet article j'ai une pensée émue et solidaire pour toutes ces femmes, tous ces hommes, tous ces enfants, tous ces animaux qui ont été, sont ou seront abusés sexuellement.
Il est insoutenable que notre Humanité (oui je dis bien Humanité avec un grand H) ne parvienne plus à prendre le pas sur l'horreur, l'insensibilité, l'"inconscience" inouïe de certains êtres.
J'ai de plus en plus de mal à vivre dans ce monde sans avoir la nausée face aux informations qui circulent sur le net et surtout face aux actes barbares de celles et ceux qui se fondent dans la masse de nos sociétés.
Il y a peu j'ai vu circuler une notification sur le réseau social facebook, où nous pouvions lire qu'une jeune femme brésilienne était tombée dans un guet-apens, avait été droguée (il me semble) puis violée par plus de 30 hommes. En cliquant sur le lien, je suis arrivée sur une page qui s'appelle "je suis indestructible" et il y était fait appel à des témoignages de victimes de viol. Au Bresil les femmes ont manifesté dans plusieurs villes après ce viol.
C'est cette phrase "je suis INDESTRUCTIBLE" qui m'a interpellée et fouillée de l'intérieur, j'étais emplie de cette émotion d'empathie mais aussi de fierté, fierté en solidarité avec toutes celles et tous ceux qui ont eu à connaitre l'horreur de cette violence faite à leur corps et qui cependant sont parvenus à survivre avec ça et à se relever avec honneur. Je suis admirative de la force et de ces victimes.
Le mouvement "je suis INDESTRUCTIBLE" est parti (si j'ai bien tout compris) du Canada. Les mots qu'il contient c'est comme un pied de nez à ceux qui ont voulu salir ces femmes et ces hommes et qui n'y sont pas parvenus.



Cette "affaire" a fait écho en moi parce que mon obésité de base est aussi lié à des attouchements subis par un de mes beaux-frères quand j'étais encore enfant. Je n'ai pas subi l'atroce acte qu'est le viol mais cet homme a touché mon corps tandis qu'il se transformait en un corps de femme, j'ai vu la lueur lubrique faire vaciller ce beau-frère, j'ai eu la peur au ventre pendant de nombreuses années chaque fois que je le croisais et qu'il tentait de me coincer quelque part.
J'ai transformé mon corps en armure censée chasser le regard concupiscent des hommes...
Et je sais pour en avoir parler à bon nombre d'autres jeunes femmes rondes ou moins rondes que bien souvent derrière certaines fêlures se cachent aussi des abus. Des abus qu'on ne parvient pas toujours à extraire de soi...comme si ce jour là la main qui vous empêchait de crier avait aussi enfoncer les mots/maux tout au fond de vous et que vous étiez incapables de les faire ressortir.
Si vous avez été victime et que vous avez toujours tu cette immense douleur, peut être est-il temps de chasser ces démons qui gardent votre bonheur hors de votre portée. Vous êtes les victimes et non les responsables de ce qui vous est arrivé. Témoignez, vivez, et soyez enfin heureux/heureuses! Ne soyez plus prisonniers/prisonnières de ce carcan qu'on vous a imposé! Libérez vous enfin et soyez INDESTRUCTIBLE!
Je vous embrasse...prenez soin de vous et aussi de celles et ceux qui vous entourent, peut être que si vous n'êtes pas victime vous même, vous pouvez aider quelqu'un!
J'espère que ce texte aura cette portée là.

Natalouschka