jeudi 29 septembre 2016

Vanessa Romo, le mannequin du jour!



mardi 27 septembre 2016

Recette facile par Angie

Torsade gourmande 






Ingrédients 

Une pâte feuilletée
Crème de Speculoos ,de la confiture de la crème de marron, ou du Nutella 

Préparation

Tartiner la pâte avec le l'ingrédient choisi
Coupez la pâte en deux
Torsadez celle-ci en formant une couronne

Mettez au four 25 minutes sur 180°c


Angie 

lundi 26 septembre 2016

L'histoire participative (la suite)

Tout d’abord je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui ont pris le temps de lire ce début d’histoire et qui ont également pris un petit moment pour voter et me dire ce qu’elles ou ils en pensaient.

Pour votre participation : 12 personnes ont voté, 3 en commentaires de l’article sur BigBellesMag et 9 autres sur mon mur personnel Facebook.

7 personnes ont voté pour que Thalie rattrape l’inconnu et seulement 5 (ben oui je suis super étonnée que vous vouliez que l’intrigue ne dure pas plus longtemps…) ont voté pour que Thalie ne le retrouve pas de suite.

Comme j’ai 12 lectrices qui veulent la suite alors je me fais un plaisir ce matin de vous écrire ceci, belle journée !




Thalie ne parvenait pas à renoncer. Elle relut rapidement la belle écriture qui rendait à présent ce billet si unique : « La légende prétend que les âmes passionnées se transmettent à travers les objets qu’elles vénèrent…votre stylo transcende votre flamme. Merci de m’avoir fait entrer dans votre univers par son biais. Ce Samuel ne vous méritait pas… Post Scriptum : Je me suis « encré » à votre rêve pour que vous me retrouviez »

Le cœur de Thalie battait la chamade, elle ne savait pas si c’était les mots si particuliers, presque désuets qui la remuaient à ce point ou bien si le fait de ne jamais revoir l’inconnu était ce qui lui donnait l’impulsion suffisante de le retrouver avant qu’il ne disparaisse complètement.

Dans le tumulte de la gare, parmi cette foule bigarrée, Thalie ne ressentait que son propre pouls, n’entendait que sa respiration inquiète. C’était comme si une force imaginaire lui permettait de faire un zoom sur elle-même. Elle ferma les yeux l’espace d’un instant pour se remémorer à quoi ressemblait précisément l’inconnu…elle n’avait pas pris le temps de le dévisager. Il était un peu comme un petit brouillard dans sa tête alors qu’elle avait la conviction en son for intérieur qu’il était essentiel dans la suite de sa vie.

Parfois nous croisons le chemin d’une autre personne et un simple échange permet de bouleverser une existence.

Elle regarda tout autour d’elle, concentrée à ne laisser échapper aucun détail et puis soudain près d’un escalator, elle crut l’apercevoir. Elle s’apprêtait à se précipiter dans cette direction lorsque soudainement elle sentit une petite main s’agripper à son bras. Tandis qu’elle virevoltait vers la personne qui l’interpellait de cette façon elle entendit la douce voix de Charlotte lui dire :

« Thalie, je te fais signe et je t’appelle depuis tout à l’heure ! »

« Oh pardon Charlotte ! Je sais que tu vas encore me prendre pour une folle mais il faut à tout prix que je retrouve quelqu’un ! »

Thalie sans autre préambule attrapa la petite main de Charlotte et l’entraina à sa suite.

Thalie était tellement obnubilée par son envie de le rejoindre que malgré ses difficultés à se mouvoir, elle le fit avec une célérité encore jamais éprouvée. A tel point que Charlotte qui n’avait pas prévu de telles retrouvailles tirait à présent un peu sur sa main pour échapper à sa « serial kidnappeuse » ^^

« Mais Thalie… » Tenta-t-elle de protester.

Cependant Thalie n’avait qu’une obsession et était focalisée sur celle-ci. Elle s’apprêtait à entraîner Charlotte dans l’escalator un peu sans ménagement quand brusquement son amie se libéra d’un geste : « t’es dingue Thalie ou quoi ? »

« Oups Charlotte, désolée ! Ecoute je reviens ! Je t’explique tout à mon retour ! Attends moi surtout ! »

Thalie tentait de rester optimiste mais au fur et à mesure que les minutes passaient et au fur et à mesure que la foule se densifiait, elle commençait à se convaincre qu’il lui faudrait sans doute renoncer.

Tout à coup, elle crut reconnaître une mèche blonde dans la file d’attente de la billetterie du métro. Elle s’approcha, le souffle un peu coupé, l’homme lui tournait le dos et s’apprêtait à effectuer un paiement par carte pour obtenir des tickets de métro. Elle se mit à sa hauteur pour mieux scruter son visage. Elle tentait vainement de le dévisager quand l’homme en question se tourna vers elle avec animosité. « Tu veux pas que je te donne ma carte bleue en plus de mon code non plus ??? »

Cet homme au visage déformé par la colère et au petit poireau au coin du nez n’était absolument pas l’inconnu du train.

Dans un souffle Thalie pria qu’il veuille bien l’excuser de sa méprise et s’éloigna à grandes enjambées, tous les regards de la file d’attente étaient posés sur elle.

Elle allait capituler et remonter auprès de Charlotte lorsque son œil fut attiré comme par un aimant en direction de l’entrée de la ligne de métro numéro 4. Il était en train de franchir la barrière de métro. Elle se rua vers le point miraculeux où elle venait de l’apercevoir enfin et là pas de doute c’était bien lui !

Elle fouilla ses poches à la recherche d’un ticket qui y traînerait mais bien évidemment n’y trouva que du vide…

Elle qui avait l’habitude d’être optimiste se trouva presque aux portes du désespoir lorsqu'elle réalisa que le temps qu’elle achète un ticket et qu’elle tente de le rejoindre il serait probablement trop tard.

Elle baissa la tête en soupirant et vit dans son champ de vision apparaître le ticket de la dernière chance ! Charlotte était descendue et avait suivie Thalie de loin et c’est elle qui lui tendait le ticket.

« Allez file ! »

Oh purée comment Thalie avait envie de faire plein de bisous à son amie ! Mais elle le ferait plus tard. Les yeux remplis de reconnaissance, elle s’empara du ticket, tenta de se faire la plus petite possible pour passer le sas et déboula les marches en moins de temps qu’il ne fallait pour « l’écrire ».

Elle le vit de dos, il s’apprêtait à entrer dans le wagon du métro…au moment où elle s’approchait, il entra et se tourna vers la porte d’entrée en s’accrochant à la barre près de cette dernière. Thalie, s’arrêta, souffla, réfléchit à ce qu’elle allait pouvoir lui dire…un peu trop sans doute. Au moment où elle allait entrer, elle entendit le petit sifflement caractéristique annonçant la fermeture automatique des portes. C’est là qu’il la regarda, il avait un regard si expressif, ses yeux verts teintés d'or pétillaient d’un petit éclat joyeux. Thalie hésita une seconde trop tard et ne put s’engouffrer dans le wagon à la suite de SON inconnu…elle posa sa main sur la vitre…il fit de même…un peu comme si au travers du verre froid ils étaient en capacité de ressentir leur chaleur réciproque. Il lui sourit, ses dents bien alignées et blanches dénotaient dans le bruit assourdissant et la crasse environnante du métro et il eut juste le temps de lui mimer quelque chose avant que le métro ne commence à s’éloigner. Thalie resta figée, elle l’avait rattrapé mais elle n’avait pas pu l’empêcher de partir. Elle en aurait presque pleuré de rage et puis dans son cœur, elle sut que ce n’était peut être tout simplement pas l’heure…

Charlotte venait d’arriver à ses côtés. Thalie se tourna vers elle. Des explications étaient nécessaires à présent.


J'espère que cette suite pourra vous plaire et vous donnera l'envie à nouveau d'une suite. 
Pour votre participation aujourd'hui j'aimerais vous soumettre un titre à notre histoire. 

1/ L'inconnu du train
2/ La vie amoureuse d'une ronde 

Vous pouvez aussi me proposer un 3ème titre qui vous paraitrait plus judicieux. 
A tout moment bien sur, nous pouvons arrêter cette histoire si elle ne vous convenait pas.

Bonne journée!

Natalouschka

Joli Bump, une nouvelle collection pour future maman

Joli Bump, une collection pour future maman, simple, chic que l'on pourra remettre après la naissance de bébé.
Un joli site à découvrir
avec des modèles crées par Marie qui enceinte de sa fille en 2015 ne trouvait pas de vêtements qui lui correspondaient.
A la fois confortables, réalisés dans de belles matières, des modèles qui iraient avec tout et qu'elle pourrait reporter après son accouchement.












Marie, créatrice de Joli Bump

"J’ai accordé une extrême importance aux matières que je voulais de très bonne qualité. Tous nos tissus sont produits en Europe (Portugal et France) et sont majoritairement composés de matières naturelles, les plus qualitatives et confortables. La confection est réalisée au Portugal, dans des ateliers familiaux, que nous avons sélectionnés avec soin. Les coupes ont également été très étudiées pour être adaptées aux évolutions de votre corps pendant et après votre grossesse. Je souhaite que nos vêtements vous accompagnent avec douceur dans cette période si belle et intense. "Marie





j'aime bien l'esprit minimaliste de cette collection, et j'ai eu envie d'en parler aujourd'hui.
Je pense même que les formes amples conviendront en taille L a des morphologies rondes.
Merci Marie pour cette jolie collection 
et longue vie à "Joli Bump"
Charlotte

vendredi 23 septembre 2016

Sablés au chocolat Milka

Pour 4 personnes






Ingrédients:

75g de beurre
1 oeuf
85g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
150g de farine
100g de chocolat Milka
1 pincée de sel
1 cuillère à café de levure chimique




1. Préchauffez le four à 180°C (th.6).
Faire ramollir le beurre à température ambiante.

2. Dans un saladier, mettre le beurre, le sucre, l'oeuf entier, la vanille et mélangez le tout.
Ajoutez petit à petit la farine mélangée à la levure, le sel et chocolat en petits morceaux.

3. Disposez une feuille de papier cuisson sur une plaque allant au four.
Formez les cookies à l'aide de 2 cuillères à
café. Faire des petits tas espacés les uns des autres, ils grandiront à la cuisson.

Vous pouvez remplacer le chocolat Milka par des Schoko bons c'est très bon aussi.

jeudi 22 septembre 2016

Tarte pomme, banane, cannelle! par Charlotte


Il faut: une pâte à tarte brisée ou sablée ou feuilletée comme on veut!
4 pommes, deux bananes
sucre vanillé
sucre roux
cannelle

Je déroule la pâte et je la pose dans un moule
je pique avec une fourchette la pâte, je découpe tout autour
le papier et la pâte en trop.
Je coupe les pommes et les bananes en petits morceaux
et je les répartis. Je soupoudre de sucre roux, de cannelle
et sucre vanillé.
30 à 35 minutes à four assez chaud (je l'ai allumé avant de préparer la tarte)
et hop! On s'est régalé
Charlotte

Beaux portraits






Angie nous a rejoint comme chroniqueuse
il y a quelques semaines.
Nous avons eu envie de vous montrer ces beaux portraits d'elle qui ont été fait par des photographes de sa région. Amateurs, vraiment doués qui font vraiment de très belles photos et qui ont su lui donner confiance devant l'objectif, ce qui n'est pas évident du tout!

Si vous habitez le Limousin, si vous êtes tentés et que vous avez envie de poser, et d'avoir de belles photos de vous, voici les liens ou vous verrez de nombreuses prises de vues D'Adeline C.et Chris  ainsi que les moyens de les contacter.
Il suffit de cliquer pour arriver sur leurs pages.
www.glamyourself.com
et  http://www.ipernity.com/home/misstigri


mercredi 21 septembre 2016

" Les Accras de morue " de Pascale

Si vous proposiez à vos convives un apéritif si classique chez nous mais tellement exotique chez vous ?




Accras de morue
Pour 4 personnes 

150 grammes de farine
100 grammes de morue ou cabillaud
1 verre d'eau froide
1 gousse d'ail
1 branche de cive
Persil
Ciboulette
Sel, poivre 
Le jus d'un 1/2 citron vert
1 pincée de bicarbonate ou levure (1/2 sachet)

Chacun à sa propre façon de confectionner cette recette avec quelques différences, comme à la place de l'eau, du lait ou rajouter un œuf pour apporter plus de liant à la pâte...

Pour les traditionnels, vous achetez de la morue séchée acquise dans les boutiques exotiques que vous dessalez par la suite dans la nuit
Ou pour plus de facilité faire cuire  un filet de cabillaud

Mélangez la farine, l'eau et la levure 
Jusqu'à  obtenir une pâte onctueuse que vous pourrez rectifier à votre convenance...
Si trop liquide, rajoutez de la farine, si trop compacte de l'eau (ou lait).

Rajouter par la suite, l'ail, le jus de citron, la cive, persil, poivre et sel...
Vous pouvez rajouter un brin d'exotisme avec du mélange 4 épices ou du bois d'Inde...

Laisser reposer la pâte durant 3heures...

Préparez une sauteuse avec de l'huile, dès qu'elle commence à bouillir, prélevez un peu de pâte a l'aide d'une cuillère a café.
Faites les dorer de chaque côté, et disposez les ensuite dans un récipient recouvert de papier absorbant pour éliminer le plus de graisse possible...

À déguster chaud ou tiède...
Bon appétit..!


A savoir....

La cive: est une plante cousine de l'oignon ou échalote très souvent utilisée dans la cuisine antillaise, très aromatique, elle agrémente parfaitement nos accras ou les plats en sauce...


Le 4 épices: mélange d'épices que l'on peut se procurer dans les boutiques exotiques ou grandes surfaces, il est également possible de se le confectionner soi même...
Il se compose de poivre, muscade, cannelle, et clou de girofle..

Le bois d'Inde: arbuste que l'on trouve beaucoup aux Antilles, ses feuilles particulièrement parfumées sont très souvent utilisées dans la cuisine créole...
Peut aussi se trouver en poudre dans les marchés exotiques..


Les accras sont très appréciés en apéritifs ou accompagnés d'une salade...
Vous pouvez en changer la variante en y incorporant des crevettes ou thon...
En période de carême, les antillais les consomme volontiers avec de la carotte ou du giraumon (sorte de potiron)...


Divattitude!!!!
Pascale


Kim, notre mannequin du jour!


mardi 20 septembre 2016

Une histoire participative



Coucou tout le monde !

Vous savez sans doute déjà que j’adore écrire. J’ai eu une petite idée spéciale pour les lecteurs et lectrices du mag. Je me propose de vous écrire une petite histoire et vous êtes les co-auteur(e)s avec moi grâce à votre participation par vote à chaque fin de lecture de l’histoire. C'est-à-dire que chaque fois vous aurez deux propositions de suite de l’histoire, vous votez par commentaire dans les deux jours suivant la parution et j’écris la suite selon le plus grand nombre de votes.

Qu’en pensez-vous ? (vous pouvez mettre vos avis en commentaires)

Voici le début de l’histoire !




Thalie (ben oui le plus simple pour le choix de l’héroïne c’était encore de me faire vivre l’histoire moi-même !), je disais donc…Thalie était une petite dame ronde de 44 ans. Le plus souvent celles et ceux qui découvraient son âge pour la première fois refusaient de la croire sur ce point. Elle avait mis du temps à accepter sa condition de « grosse ». Et puis finalement après avoir compris que l’essentiel n’était pas uniquement ce que nous sommes au physique, elle tentait de vivre au mieux avec ses kilos en trop.

Thalie avait une vie plutôt agréable, elle savait la chance qu’elle avait d’avoir une famille aimante, des amies et amis adorables, un travail, de quoi s’occuper et s’amuser. A ce beau tableau ne manquait qu’une seule chose : un compagnon d’amour amoureux.

Pas simple de nos jours d’exister dans la vie d’un autre être…

Thalie venait de s’installer dans un de ses sièges un peu étroit d’un TER en partance pour Paris. D’ordinaire, elle préférait toujours prendre sa voiture. Elle aimait son indépendance et puis ça lui évitait surtout de la marche inutile et douloureuse pour ses pauvres genoux (ben oui la vie de Thalie est rose mais tout de même, elle subit les affres de l’obésité ^^). Elle allait rejoindre son amie Charlotte, elle devait passer une petite journée entre filles. Au programme : rires, confidences et sans doute détente ou shopping en fonction de ce qu’elles auraient envie de faire.

Grâce à Charlotte, Thalie pouvait s’adonner à ce qu’elle préférait faire dans la vie, à savoir écrire. D’ailleurs, Thalie se dit que peut être elle pourrait profiter du temps passé dans le train pour noter quelques idées de billets pour leur blog. Elle s’apprêtait à fouiller dans son sac quand elle sentit la présence de quelqu’un auprès d’elle plus qu’elle ne vit la personne elle-même. Thalie soupira intérieurement…elle avait espéré secrètement que personne ne viendrait s’asseoir auprès d’elle. Non pas qu’elle ne soit pas sociable mais elle avait toujours une espèce de culpabilité à déborder un peu du siège. En se redressant un peu sur ce dernier, Thalie pu apercevoir de nombreuses places vides autour d’elle…pourquoi donc cette personne n’allait pas s’asseoir ailleurs ? L’inconnu dans le couloir ne semblait pas vouloir déserter. Thalie dut donc se rendre à l’évidence, elle devait se lever pour laisser passer cet homme qui visiblement voulait s’asseoir côté fenêtre et avait envie en plus d’être
cloué à son siège par une Thalie volumineuse ! En se rasseyant en revanche elle se contorsionna de manière à ne pas paraître trop envahissante et se morigéna intérieurement de prendre autant de précautions pour ne pas déranger celui qui était au final le véritable inopportun.

Dès que l’inconnu fut confortablement assis, Thalie prit autant de distance que l’étroitesse de son siège le lui permettait. Elle détestait l’idée d’empiéter dans la bulle d’espace vital des autres. Aussi se cala-t-elle, inconfortablement, contre l’extrémité opposée du siège, veillant par la même occasion à ne pas toucher son voisin de trop près. Elle le regarda à peine, trop préoccupée par ses pensées mais son parfum lui chatouilla agréablement les narines…c’était Gentlemen Only par Givenchy, elle l’aurait reconnu entre mille, car c’était le même parfum qu’elle avait offert à Samuel…argh ! Samuel ! Pourquoi pensait-elle à lui ? Alors qu’elle faisait tout son possible pour l’oublier…

Son image lui vint instantanément en tête…Dieu qu’il était beau ! Encore une fois elle se réprimanda et d’un geste instinctif sa main partit au dessus de sa tête comme pour chasser la bulle torride au dessus d’elle. Son voisin eut juste le temps de reculer…un peu plus et il se prenait une baffe !

Thalie sentit le regard de l’inconnu sur elle…sans même lui accorder le sien en retour elle lança : « désolée je suis atteinte de mouvements brusques et involontaires ! Peut être devriez-vous vous choisir une autre place ! »…l’homme à ses côtés se mit alors à rire…un petit rire chaleureux et vraiment amusé par cette boutade. A ne pas s’y tromper cet homme avait de l’humour. Ce que confirma d’ailleurs la réplique qui ne tarda pas à venir : « heureusement le syndrome de gilles de la Tourette vous a été épargné ! Et puis je me sens bien ici mais merci de vous en inquiéter ! »

Thalie leva pour la première fois son regard vers son voisin hilare, il ressemblait à un de ces corsaires qu’elle affectionnait tant…ou plutôt il ressemblait à l’un d’entre eux enfin tel qu’elle se les imaginait.

Il était blond avec le cheveu souple, une mèche venait barrer son front, un grand sourire tout lumineux éclairait l’ensemble de son visage. Thalie ne voulait pas se laisser prendre au jeu du sourire avec plus de dents que ne peut en supporter la vue…alors au lieu de lui sourire comme elle l’aurait fait d’ordinaire, elle replongea dans son grand sac à la recherche de son petit carnet de voyage…et l’ignora de toute sa superbe.

L’inconnu ne sembla pas s’en formaliser, il sortit son super téléphone dernier né de sa génération et commença à l’utiliser avec dextérité.

Thalie trouva enfin le fameux carnet ainsi qu’un très beau stylo que lui avait offert sa maman. Elle commença à annoter des ressentis, des sensations enfouies en elle et puis se mit à rapidement à griffonner un petit dessin. Ce qui prenait vie sous son coup de crayon ressemblait fort à un athlétique bel homme avec tous ses tatouages…erf encore Samuel…il occupait toutes ses pensées bien malgré elle. Alors elle se décida à lui écrire une de ses lettres qu’elle écrivait parfois à sa destination mais qui ne parviendraient jamais jusqu’à lui. Un de ses courriers qui lui permettaient à elle d’extérioriser tout cet amour gâché. Elle avait noirci au moins deux pages de son carnet de notes lorsque soudain elle ressentit le regard intéressé de son voisin sur son œuvre. Elle leva la tête une nouvelle fois dans sa direction et vit que l’impudent n’avait pas l’intention de détourner le regard. Il la regarda de manière provocante et laissa glisser de nouveau son regard sur l’écriture passionnée de Thalie.

« Ça va ? Je ne vous dérange pas trop ? » Demanda-t-elle à l’impudent.

L’inconnu avait un visage qui semblait toujours sur le point de rire. Ses yeux riaient, elle l’amusait visiblement. Alors elle eut un geste un peu infantile, elle eut envie de cacher son carnet de son bras un peu à l’image d’une enfant qui ne veut pas que son voisin la copie mais à peine amorcé ce geste elle se dit que c’était surtout l’occasion rêvée d’abandonner son « encombrant voisin ». Elle ramassa ses affaires, se leva et s’installa sur le siège de la rangée inoccupée juste devant.

Une fois installée elle soupira d’aise. Elle continua d’écrire un petit moment puis au moment où elle allait ranger son carnet et son stylo, elle sentit que quelqu’un lui tapotait l’épaule. Elle se retourna légèrement et vit que son ex voisin était debout derrière elle, penché vers elle.

« Quoi encore ? » demanda-t-elle sans ménagement.

« Puis je me permettre de vous emprunter votre stylo ? » demanda-t-il d’une voix chaleureuse.

Thalie regarda un instant son stylo fétiche et hésita et puis rapidement se décida à lui tendre. L’inconnu s’en empara en remerciant. Après qu’il ait disparu, Thalie se détendit et ferma les yeux.

Elle était dans les bras de Samuel…ses lèvres s’emparaient des siennes, elle se sentait si bien…c’était comme d’être dans un cocon douillet. Elle ressentait un tel bien être.

« Mademoiselle ! C’est le terminus ! »

Quelqu’un était en train de l’interpeller. C’était le contrôleur. Elle ouvrit grand les yeux, un instant elle fut un peu désorientée puis se souvint de l’endroit où elle se trouvait. Elle s’était lamentablement endormie, elle espérait ne pas avoir ronflé et vérifia aux commissures de ses lèvres qu’elle n’avait pas laissé s’échapper de la bave ^^ (si si ça lui arrivait fréquemment). Ses yeux s’écarquillèrent, il n’y avait plus qu’elle dans le wagon, elle pensa immédiatement à son stylo ! Elle craint un instant que l’inconnu soit parti avec mais ses doutes furent rapidement estompés. Elle trouva son stylo posé sur un billet de train griffonné sur le siège inoccupé à côté d’elle. Elle prit son précieux stylo, puis jeta un regard étonné sur le billet de train et lu rapidement le message que lui avait laissé l’inconnu.

Elle rassembla toutes ses affaires, courut presque jusque sur le quai…chercha un peu partout dans son horizon…mais l’inconnu avait disparu !



Voilà c’est fini pour aujourd’hui. Alors comme promis voici les choix que je vous offre, comme c’est une tentative votre premier choix ne portera pas sur la suite de l’histoire en elle-même mais sur sa continuité ou non.

La question est donc : Voulez vous que cette histoire se poursuive ? Oui/Non/Je ne sais pas encore (non là je déconne hein la 3ème option n’est pas envisageable ^^)



Et pour vous donner un exemple de ce que pourraient être les questions ici on peut imaginer si on continue l’histoire ensemble que je vous demande si :

1/ Thalie parvient à retrouver l’inconnu avant qu’il ne soit sorti de la gare

2/Thalie ne parvient pas à retrouver l’inconnu et décide de le retrouver un jour.



Dites moi ce que vous pensez, et à très vite !




Natalouschka

lundi 19 septembre 2016

Lex, notre mannequin du jour



Tenue pour un mariage

La saison des mariages continue encore et s'acheter une tenue à chaque fois peut faire un trou au budget.
Alors pour cette tenue, je suis sure que vous avez déjà tous ces accessoires dans vos placards les filles. Si ce n'est pas le cas je vous donne les infos pour trouver chaque article en dessous de la photo.


Un pantalon de chez bon prix allant jusqu'au 56 au prix de 24.99€

Un top noir de chez bon prix allant jusqu'au 50/52 au prix de 19.99€

Des escarpins noirs de chez les chinois à 12€

Une paire de boucles d'oreilles à 4.95€ chez Kiabi

Une pochette Moony Mood à 18.99€

















dimanche 18 septembre 2016

Tenue du jour


Pour cette tenue vous trouverez tous les articles à:


KIABI pour la jupe tube. La taille va jusqu'au 54 au prix de 12.99€

PROMOD pour le top. La taille va jusqu'au 46 au prix de 18.19€ en promotion

BON PRIX pour les sandales. Le prix est de 16.99€

LES CHINOIS pour le sac à main. Le prix est de 17.99€

Un bracelet réalisé par mes soins.











Vide dressing Allegro Fortissimo le 29 octobre!

On oublie pas les filles! 
On note sur l'agenda, 
le vide-dressing de Allegro Fortissimo 
le samedi 29 octobre!


Caravane flottante!


Sealander - Schwimmcaravan - Grenzenlos mobil from SEALANDER - Der Schwimmcaravan on Vimeo. Le truc qui me plairait bien !
Charlotte